Défenseurs des droits de l'homme au Maroc envoient une lettre au Pape - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

samedi 30 mars 2019

Défenseurs des droits de l'homme au Maroc envoient une lettre au Pape

ANDREAS SOLARO / AFP

Au lendemain de la visite du Pape au Maroc, des défenseurs des droits de l'homme écrivent une lettre au Pape en ce qui concerne la situation des prisonniers politiques dans le pays, pour lui demander de faire un plaidoyer auprès le roi du Maroc afin de libérer les détenus politiques. Le texte intégral de la lettre ci-après.


Votre Sainteté le Pape,
Tout d'abord, nous sommes très heureux de vous accueillir dans notre pays : le Maroc, pays de diversité culturelle et religieuse et de paix.
C’est, pour nous, un grand honneur que vous soyez parmi nous pour reprendre pour répandre votre message de la paix, la tolérance et le respect de toute l’Humanité en tant que valeur suprême, quels que soient les enjeux politiques, économiques et culturels, dans un contexte international qui perpétue malheureusement la violence et la discrimination.
Votre déplacement au Maroc se fait dans le contexte marqué par l'arrestation politique de plus de 100 jeunes citoyens, en raison de leur participation aux récentes manifestations, en particulier dans le RIF et à Jerada.
Vous dites, Votre Sainteté: "Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui" (1 Cor 12,26). C'est le cas aujourd'hui au Maroc, des centaines de familles et de mères souffrent de l'arrestation de leurs enfants, qui sont sortis manifester pour leurs droits légitimes et universellement reconnus. Certains d’entre eux ont écopé de 20 ans de prison, des innocents qui ont revendiqué dignité, égalité et justice sociale.
Nous ne cherchons pas à exercer une pression quelconque sur l’Etat marocain, nous ne considérons pas votre ingérence dans cette affaire comme une ingérence étrangère, nous respectons la souveraineté de notre pays, dont nous sommes fiers et que nous souhaitons toujours faire progresser. Nous demandons simplement à Votre Sainteté d'user, en votre présence parmi nous ,de votre forte symbolique afin que les responsables marocains mettent un terme à cette affaire en libérant ces jeunes, en tenant compte de votre personnalité honorable, respectée, à la fois, de nos responsables et du grand public.
Les sociétés actuelles doivent être fondées sur le respect mutuel et sur le dialogue, et non sur la domination et la violence.Nous espérons que vous transmettez ce message au roi Mohammed VI et à nos responsables, et que les pleurs et les doléances des centaines de mères parviendront à mettre fin à cette tragédie.
Une tragédie qui laisse de profondes cicatrices, génère la douleur et le désespoir, dépasse les détenus, pour toucher tous leurs proches et tous ceux qui défendent la justice dans le monde. La souffrance des détenus et de leurs familles est la souffrance de chacun d'entre nous, c'est pourquoi nous vous demandons d'intervenir pour que le cœur de ces familles soit rempli de joie et qu'une génération conserve l'espoir de vivre dans un Maroc de la dignité et la liberté.
Un jour, dans l'un de vos messages, vous avez mentionné ceci : "Le Seigneur, dans l’histoire du salut, a sauvé un peuple. Il n’y a pas d’identité pleine sans l’appartenance à un peuple. C’est pourquoi personne n’est sauvé seul, en tant qu’individu isolé, mais Dieu nous attire en prenant en compte la trame complexe des relations interpersonnelles qui s’établissent dans la communauté humaine : Dieu a voulu entrer dans une dynamique populaire, dans la dynamique d’un peuple. "(Exhorta Gaudete et Exsultate, n.6). Nous espérons que votre présence parmi nous sera dans l’intérêt de notre peuple et sera une occasion d’apporter de la joie à ces détenus et à leurs familles.
Votre Sainteté Le Pape, notre lettre est loin de tout enjeu politique. Son expéditeur est de nature purement humaine. Ces jeunes ont manifesté à des fins humanitaires et méritent en retour de ces idéaux humains de liberté, une réaction positive à leurs demandes par ceux qui sont responsables.
Dans l’attente de votre réponse honorable, Votre Sainteté, nous vous souhaitons une place de choix parmi nous et nous espérons que cette visite apportera de la joie à ces familles et à l'ensemble de notre peuple.
Nous vous réitérons la bienvenue, Votre Sainteté Le Pape.
Défenseurs des droits de l'homme au Maroc

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages