Ces Marocains qui instrumentalisent hypocritement le décès de Kamel Eddine Fekhar - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

jeudi 30 mai 2019

Ces Marocains qui instrumentalisent hypocritement le décès de Kamel Eddine Fekhar

Kamel Eddine Fekhar/ DR

Après le décès de Kamel Eddine Fekhar, des structures apparentées à la sphère amazighe au Maroc appellent à la révolution en Algérie, à subvertir le régime militaire algérien, à se débarrasser d’un régime soi-disant illégitime, mais cette tonalité est absente dans leur discours lorsqu’il s’agit de la situation interne au Maroc. Ces voix observent un aplaventrisme, un conformisme et un nationalisme/patriotisme marocain déconcertant dans leur royaume chérifien.


Suite au décès de Kamel Eddine Fekhar, et plus largement à chaque fois qu’il y a du mouvement en Algérie, j’ai l’habitude de lire des «sorties révolutionnaires», des tactiques musclées et un déploiement d’un courage sans pareil qui fait penser à un «guévarisme révolutionnaire». Nous avons tous vu défiler une quantité de communiqués, de déclarations, d’envies capricieuses, de publications et j’en passe… appelant à la révolution en Algérie, à subvertir le régime militaire algérien, à se débarrasser d’un régime soi-disant illégitime, et ce venant de ces mêmes parties qui observent un aplaventrisme, un conformisme et un nationalisme/patriotisme marocain déconcertant dans leur royaume chérifien. Pour s’en convaincre, un petit survol comparatif de leurs littératures portant sur les deux situations, suffira pour attester ce constat et ce traitement disproportionné et flagrant.

Je regrette l’absence de cette tonalité dans leur discours lorsqu’il s’agit de la situation interne au Maroc. Comme s’il n'y a pas de spoliation, comme s’il n'y a pas le RIF, Jerada, Imider... qui peuvent leur inspirer cette poussée révolutionnaire. Est-ce une conviction à toute épreuve ? Valable en tout et partout ? La réponse est NON. Tout cela ne saurait être qu’impulsion, fanfaronnade.

Cette impulsion subversive n’est valable que quand il ne s’agit pas de son propre pays. Une duplicité et faux-cuteries etc… ces «sorties patriotiques» faussement universalistes, finissent par instaurer le doute dans les esprits. Nombre d’observateurs voient derrière ces «sorties révolutionnaires» le resurgissement de :
• L’exception marocaine
• La question du Sahara Occidental (L’air de représailles)
• Les manœuvres et encouragements (Directs ou indirects) des officines secrètes
• «Chez nous c’est mieux que chez vous» ( La notion de frontière et d’état nation)
• Le nif marocain VS le nif algérien
• La rivalité géostratégique et culturelle habituelle
• Le monarchisme VS le républicanisme

Et feu FEKHAR dans tout cela ? Je ne vais pas être nihiliste, je dirai qu’il y a de tout, il y a de l’affection, de la sincérité et de l’instrumentalisation d’une tragédie dans un règlement de compte subtilement politique.
Curieusement, la plupart de ces sorties ne viennent pas de la gauche (Je peux me tromper) mais des structures apparentées à la sphère amazighe.

Par Rachid Oufkir

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages