George Katsiaficas: «Les procès des prisonniers du Rif sont ridicules» - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

jeudi 30 mai 2019

George Katsiaficas: «Les procès des prisonniers du Rif sont ridicules»

George Katsiaficas/ DR

Dans un séminaire organisé par l'association "Freedom Now" à Rabat pour rendre hommage à George Katsiaficas et donner une conférence intitulé "La volonté de liberté et les droits de l'homme dans les mouvements sociaux de mai 1968 aux mouvements du printemps du Maghreb", George Katsiaficas sociologue, universitaire et écrivain américain, qui étudie les mouvements sociaux éclatés depuis 1848, a estimé que le Maroc traverse une période difficile sous l'ombre des procès de journalistes et de militants, en évoquant la condamnation de Nasser Zefzafi, le leader du mouvement du Rif à 20 ans de prison ferme, et les cas de Taoufik Bouachrine, fondateur du journal Akhbar Al Yaoum, et le journaliste Hamid El Mahdaoui condamnés à 12 ans et 3 ans de prison ferme successivement, ainsi la poursuite continue du journaliste Ali Anouzla, accusé de terrorisme, et le procès de l'universitaire Mâati Mounjib accusé d'atteinte à la sécurité intérieure de l'État.


"Ces procès sont ridicules et visent la liberté d'expression", a souligné George Katsiaficas, lors de ce séminaire, rapporte le site d'Alquds Al Arabi.


George Katsiaficas s'est intéressé aux mouvements et aux secouements sociaux explosés en 1848, 1905 et 1917, estimant que lorsque les mouvements sociaux se produisent, c'est uniquement dans l'intérêt de promouvoir et de renforcer les libertés, note Alquds Al Arabi.

Katsiaficas a une longue histoire de militantisme, agissant depuis 1969 dans le mouvement pacifiste et en faveur de la justice sociale. Il est le coordinateur international de l'Institut du 18 mai de l'Université nationale de Chonnam à Gwangju, en Corée du Sud.

Katsiaficas a inventé le terme d'effet Eros pour désigner un réveil soudain et intuitif du mouvement social contre les puissances établies. Selon Katsiaficas, ce réveil s'est produit en France en mai 1968; aux Etats-Unis lors de la grande grève étudiante de mai 1970; en massacre Gwangju en Corée du Sud en 1980, et une série de révoltes populaires en Asie au cours des années 1980 et 1990.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages