Les prisonniers rifains Houdoe Abdelali et Mohamed El Mejjaoui annoncent une grève de la faim - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

jeudi 16 mai 2019

Les prisonniers rifains Houdoe Abdelali et Mohamed El Mejjaoui annoncent une grève de la faim

Houdoe Abdelali et Mohamed El Mejjaoui/ DR

Les prisonniers politiques Houdoe Abdelali et Mohamed El Mejjaoui entamerons une grève de la faim et d'autres formes de protestations vu qu'aucune promesse faite aux détenus rifains n'a été accomplie, notamment leur regroupement dans une seule prison. 


"Étant donné que rien n'a été accompli de ce qu'on nous avait promis afin de cesser la bataille de notre grève de la faim, et en réponse aux voix qui nous voient comme une poignée de nihilistes, nous avons interagi avec l’une des institutions constitutionnelles de l’État qui est le Conseil national des droits de l’homme", note Houdoe Abdelali dans un communiqué publié par sa famille. "L’institution qui nous a donné des promesses dont rien de tel n’a été réalisé jusqu’à présent, ainsi elle démontre son nihilisme et le nihilisme des autres institutions dont leur seul souci est de nous vendre des illusions, comme elles l'ont fait depuis le début de la vague d'arrestations", ajoute-t-il.

"Promouvoir l'idée que les prisonniers politiques ne veulent pas de dialogue est sans fondement, car nous avons démontré à plusieurs reprises notre ouverture envers les institutions constitutionnelles du pays, par conséquent, le Conseil national des droits de l'homme doit assumer son entière responsabilité juridique, morale et historique pour concrétiser les promesses faites avant la levée de notre grève de la faim. Et parmi les revendications sur lesquelles nous nous sommes entendus est de nous regrouper dans un seul établissement pénitentiaire en vue de trouver une solution pour le dossier," souligne-t-il.

Et le prisonnier rifain de conclure dans ces termes:


"Par conséquent, moi le prisonnier politique Houdoe Abdelali, je vous informe que je m'engagerai dans d'autres formes de combat à compter de mardi prochain au cas où nos revendications sont restées sans réponse."

Et Parallelèment, le détenu Mohamed El Mejjaoui serait en grève de la faim lui aussi pendant trois jours à compter de lundi prochain pour exiger qu'il soit réuni avec le reste de ses compagnons. El Mejjaoui embastillé dans la prison de Tétouan après avoir été déporté avec les détenus du mouvement du Rif de la prison de Casablanca, entamerait la grève de la faim pour protester contre sa déportation seul vers la prison de Tetouan, ce qu'il estime comme un "isolement pour lui", selon des sources proches de sa famille.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages