Un salafiste marocain considère Tamazight une «menace sur la langue des musulmans» - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

lundi 20 mai 2019

Un salafiste marocain considère Tamazight une «menace sur la langue des musulmans»

Hassan El Kettani lors d'un rassemblement en 2012/ Reuters
Le salafiste marocain Hassan El Kettani a critiqué la langue amazighe en la qualifiant de la langue qui "menace la langue des musulmans". Et a écrit  le prédicateur extremiste sur sa page Facebook: "Par surprise et tout à coup, nous retrouverons les lettres de Tifinagh sur nos papiers monétaires... davantage de marginalisation et de resserrement sur la langue de l'Islam et des musulmans".

La déclaration de salafiste intervient après que le PAM ait adopté une proposition dans la Chambre des conseillers pour introduire une rubrique du projet de loi n° 40.17 concernant la loi fondamentale de Bank Al-Maghrib visant à faire obligation à la Banque centrale d'émettre des billets en langues amazighe et arabe, rapporte le site arabophone Maghress.

Le même salafiste avait fait d'autres déclarations dans le passé contre la question amazighe, et considérait par exemple l'année amazighe comme une fête de jahiliyyah (époque antéislamique), ajoutant que la célébration de cette année est "un réveil de nationalisme de jahiliyyah" (sic).

Il convient de souligner que le salafiste a été incarcéré en 2003, rejugé suite aux attentats de Casablanca survenus le 16 mai 2003, et condamné à 20 ans de prison ferme pour association de malfaiteurs, mais a été libéré en 2012 par Mohamed Six, après être devenu un cheikh repenti de Sa Majesté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages