Al Hoceima: Deux enseignants poursuivis après le remplacement du drapeau marocain - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

lundi 3 juin 2019

Al Hoceima: Deux enseignants poursuivis après le remplacement du drapeau marocain

Ecole au Maroc/ DR

Deux enseignants et le directeur d'une école primaire de la province d'Al Hoceima, comparaîtront dans les prochains jours devant le procureur pour un incident survenu dans l’établissement lorsque des élèves ont retiré le drapeau marocain de son mât pour le remplacer par un drapeau blanc.

Des sources des autorités locales ont expliqué à l’agence espagnole EFE, que les événements se sont déroulés le 17 mai dans une école de la commune rurale d'Issaguen, lorsque six étudiants (âgés de 8 à 11 ans) ont changé le drapeau du pays ornant l’école par un autre blanc.

La bannière blanche est restée sur le mât pendant quatre jours, jusqu'à ce que la gendarmerie royale de la région en soit informée. Ses membres ont ouvert une enquête le 20 mai et interrogé les six enfants en présence de leurs parents avant de les relâcher le soir même.

Par la suite, les gendarmes ont convoqué les deux enseignants et le directeur de l'école et les ont interrogés avant que ces derniers comparaissent, la semaine prochaine, devant le procureur du roi.



Une source policière a déclaré à EFE que les autorités leur reprochent de ne pas avoir dénoncé «ce crime». Le directeur de l’école avait placé le mât au centre de la cour pour éviter que les événements ne se reproduisent.

EFE rappelle que le code pénal marocain puni, dans ses articles 267-1 à 267-4, quiconque porte atteinte notamment au drapeau du royaume. Une peine de prison allant de six mois à cinq ans et une amende allant jusqu'à 100 000 dirhams sont notamment prévues.

D'autres sources proches de la faculté ont souligné à EFE que les deux enseignants ne savaient pas que le drapeau avait été remplacé car les événements coïncidaient avec le week-end et n'étaient découverts que quelques jours plus tard.

Après l’incident, le directeur de l’école a décidé de changer l’emplacement du mât et l’a placé au centre de la cour pour éviter que les événements ne se reproduisent.

Selon la loi marocaine, quiconque insulte le drapeau du royaume et ses symboles peut être puni de six mois à trois ans de prison et d'une amende allant jusqu'à 100 000 dirhams (9 200 euros).

Dans un autre événement de ton similaire, et également dans le Rif, un groupe d’enfants a été averti par le directeur de l’école "Fatima Zahra", de la ville d’Alhucemas, pour avoir scandé "Vive le Rif" au moment où l'hymne national marocain était joué, une tradition obligatoire dans toutes les écoles au début de la journée scolaire.

Ces événements semblent montrer que le climat de mécontentement dans la région du Rif est loin de se calmer. Bien qu'il n'y ait plus de manifestations de rue, il reste des arrestations de sympathisants de la cause rifaine, parfois par de simples commentaires sur le réseau social de Facebook.

Les manifestations sociales du Rif ont éclaté en octobre 2016 après le décès d'un vendeur de poisson écrasé dans un camion poubelle dans lequel les autorités avaient jeté les marchandises confisquées.

Fin mai 2017, l'État marocain a opté pour la voie répressive pour mettre fin aux révoltes des Rifains, ce qui a entraîné l'ouverture de procès contre 772 activistes et manifestants, parmi lesquels environ 158 mineurs emprisonnés et jugé.

Source: Yabiladi

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Je vous prie de mentionner Yabiladi comme source de cette information, car contrairement à l'agence EFE qui ne mentionne pas, dans sa dépêche, les numéros des articles du code pénal, seul Yabiladi l'a fait après avoir cherché ces références.
    Ci-joint les liens pour vérification :
    https://www.yabiladi.com/articles/details/79149/hoceima-enseignants-convoques-apres-remplacement.html
    https://www.elconfidencial.com/amp/ultima-hora-en-vivo/2019-06-03/convocan-a-maestras-y-director-de-escuela-en-rif-por-quitar-bandera-marroqui_2297690/?__twitter_impression=true

    RépondreSupprimer

Post Top Ad

Pages