Algérie: le général Ahmed Gaïd Salah joue la provocation et déclare la guerre au drapeau amazigh - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

mercredi 19 juin 2019

Algérie: le général Ahmed Gaïd Salah joue la provocation et déclare la guerre au drapeau amazigh

Gaïd Salah reçu par le prince héritier des Emirats arabes uni/ DR

"L’Algérie n’a qu’un seul drapeau pour lequel sont morts des millions de martyrs. Elle n’a qu’un seul emblème qui représente sa souveraineté, son indépendance et son intégrité territoriale et populaire. […] Il a ainsi été procédé à des instructions et des ordres aux forces de sécurité pour l’application ferme et précise des lois en vigueur et de contrer tous ceux qui tenteraient à nouveau de toucher aux sentiments des Algériens dans cette question sensible", c'est avec ces déclarations que le général Ahmed Gaïd Salah qui s'est imposé comme l'homme fort du régime algérien a donné un aperçu de son état d'esprit et de sa position en ce qui concerne le pluralisme. Une manière de viser les Amazighs, qui portent le drapeau amazigh dans les manifestations et les alerter que ce ne serait plus toléré dorénavant.


"Gaïd Salah joue avec le feu", titre le HuffPost Algérie. "Ce n’est un secret pour personne que le drapeau Amazigh est un symbole identitaire et un patrimoine que se partagent tous les pays du Maghreb. Il n’a donc jamais été brandi pour exprimer autre chose que la dimension identitaire consacrée dans la Constitution", analyse Algérie Focus, qui estime également qu'il y a une campagne de diabolisation contre la Kabylie: "Les gens du Hirak l’ont bien compris et cela s’est traduit à travers les slogans d’unité et de fraternité scandés durant les marches récentes. Les manifestants tiennent, de plus en plus, à exprimer leur solidarité avec la région de la Kabylie qui fait actuellement l’objet d’une dangereuse campagne de dénigrement, notamment sur les réseaux sociaux."

En outre, les réseaux sociaux se sont enflammés après les propos du général Ahmed Gaïd Salah qui tient la barre d'une main de fer et, apparemment, entend bien le faire savoir. "Les réseaux sociaux se sont enflammés en réaction aux menaces de Gaid Salah contre ceux qui manifesteront avec le drapeau amazigh. Le vendredi prochain les manifestants seront plus nombreux à le porter sur tout le territoire national. Les slogans seront encore plus hostiles à AGS," présage Nordine Grim. 

"Ahmed Gaid Salah ne pourra pas imposer sa dictature aux millions d'Algériennes et d'Algériens qui se reconnaissent dans leur identité Amazighe en levant l'emblème aux couleurs Bleu, Vert et Jaune avec le Z en Rouge, durant les marches. POUR UN ÉTAT CIVIL,  À BAT LA DICTATURE" écrit un autre internaute. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages