Espagne: Une plainte contre le journal "El Mundo" pour avoir accusé des responsables marocains de blanchiment d'argent - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

jeudi 13 juin 2019

Espagne: Une plainte contre le journal "El Mundo" pour avoir accusé des responsables marocains de blanchiment d'argent

Abdellah Boussouf, secrétaire général du CCME / Ph. DR.


Suite à la révélation du journal espagnol "El Mundo" des détails d'une affaire devant la justice espagnole, dans laquelle des responsables marocains et leurs épouses sont accusés d'avoir transféré sur leur compte bancaire les fonds donnés par le Maroc pour lutter contre l'extrémisme en Europe, l'un des responsables cités dans l'enquête envisage déposer une plainte contre le journal "El Mundo" pour l'avoir accusé de détournement et de blanchiment d'argent


Le journal espagnol "El Mundo" a révélé les détails d'une affaire devant la justice espagnole, dans laquelle des responsables marocains et leurs épouses sont accusés d'avoir transféré sur leur compte bancaire les fonds donnés par le Maroc pour lutter contre l'extrémisme en Europe.

Le quotidien espagnol a publié des photos et les noms des épouses des fonctionnaires qui ont reçu les fonds en question, citant leurs déclarations devant la justice espagnole pour justifier les montants importants portés à leurs comptes dans une enquête intitulée «La couverture féministe de l’espionnage marocain en Espagne».

Les responsables marocains en question sont dans leur immense majorité des agents de la DGED (service de renseignements et de contre-espionnage marocain). Sous couvert de subventions de l’Etat marocain pour ses communautés installées à l’étranger, la DGED envoyait de l’argent pour payer ses informateurs en Espagne, mais une partie de cette manne financière a été détournée et a fini dans les poches de ceux qui avaient la charge de la distribuer.



Selon "El Mundo", cet argent a été déposé sur les comptes bancaires des épouses de ces agents, qui l'ont blanchi en l'investissant dans des agences de voyage et des sociétés fantômes en Catalogne.

Le journal cite un responsable espagnol au courant de l'enquête en cours déclarant que "les fonds envoyés par la DGED ont été déposés sur le compte d'une agence de voyages appartenant à trois épouses de responsables marocains avant d'être transférés sur le compte d'une autre agence de voyages basée à Rabat et appartenant à un responsable marocain."

"El Mundo" a également cité le responsable d'une des associations interrogées par l'enquête: "Les responsables marocains jouissent d'un style de vie extrêmement sophistiqué en Espagne, grâce aux fonds que Rabat envoie pour lutter contre l'extrémisme en Europe".

Le journal "El Mundo" a accusé également, le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), Abdellah Boussouf de détournement. Dans une déclaration au site Yabiladi, celui-ci a exprimé son intention d’intenter deux procès, l’un en son nom et l’autre au nom du CCME, pour poursuivre devant la justice en Espagne le journal "El Mundo".

«Le journal nous a décrits comme une mafia liée à l’espionnage et à des organes de renseignement secret, elle doit apporter la preuve de notre lien avec eux», a déclaré le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger au site Yabiladi.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages