Joe Biden refuse les dons d'un lobbyiste du régime marocain - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

samedi 22 juin 2019

Joe Biden refuse les dons d'un lobbyiste du régime marocain

Joe Biden / Scott Eisen/Getty Images


La campagne présidentielle de Joe Biden a remboursé deux dons d'un lobbyiste dont le nom Jay Footlik et qui agit pour le Qatar et le Maroc, vu que ces dons violent la politique de l'ancien vice-président de Barack Obama contre l’acceptation de l’argent des lobbyistes. Le lobbyiste, a travaillé pour l’ambassade du Maroc à Washington entre juillet et décembre 2018contre une rémunération de 257 000 dollars, indique Le Desk.


M. Biden a reçu au total 2 800 $ de Jay Footlik, un lobbyiste américain enregistré comme représentant des ambassades du Qatar et du Maroc, selon un rapport que le cabinet de M. Footlik a déposé auprès du ministère de la Justice le mois dernier. L'argent est arrivé quelques jours à peine après que M. Biden eut lancé sa candidature à la Maison-Blanche à la fin du mois d'avril, note The Mercury News.

Le site Web de la campagne de M. Biden indique que l'ancien vice-président n'accepte pas les dons de lobbyistes fédéraux, y compris ceux qui, comme le lobbyiste qui travaille pour le Maroc Footlik, sont enregistrés en vertu de la Foreign Agents Registration Act.

Et pour justifier cet embarras, le lobbyiste au service du régime marocain M. Footlik a déclaré dans une interview que la campagne de M. Biden avait remboursé l'argent et qu'il n'était pas au courant de la politique du candidat lorsqu'il a versé les contributions en ligne. Un porte-parole de Biden a refusé de discuter des contributions mais a déclaré que la campagne rejetterait les dons qui violeraient ses politiques, obsérve The Mercury News.

Footlik est un partenaire commercial de Richard Smotkin, qui a attiré l'attention après avoir organisé un voyage au Maroc en décembre 2017 pour Scott Pruitt, ancien secrétaire de Trump EPA. Quelques mois après le voyage de 100 000 $ financé par les contribuables, Smotkin a signé son contrat de 40 000 $ par mois avec le gouvernement marocain. Pruitt a démissionné l'année dernière dans le cadre d'enquêtes déontologiques, précise le journal américain.


Pour rappel, le site The Daily Caller avait révélé en 2016 que le roi du Maroc a également fait des dons estimés à 28 millions de dollars à La Fondation Clinton en échange de «faveurs» diplomatiques et économiques. L'affaire a été instrumentalisée par Donald Trump lors de la campagne électorale.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages