Maroc: la prolifération de la corruption pousse les cadres et les hommes d’affaires à quitter le pays - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

vendredi 28 juin 2019

Maroc: la prolifération de la corruption pousse les cadres et les hommes d’affaires à quitter le pays


La fuite des cerveaux/ DR


"Plus de 70% des Marocains désirent quitter leur pays pour des raisons économiques ou à cause de la prolifération de la corruption", tel était le constat accablant et lourd de sens du sondage international, réalisé par Arab Barometer, qui nous montre en fait que le Makhzen dirige le pays vers l'abîme.

Bien avant les chiffres publiés par Arab Barometer, un député d'un parti politique du système, Omar Hjira, a dévoilé des données chiffrées inquiétantes lors de la séance plénière mensuelle de la chambre des représentants le 25 juin 2019.

Selon le député, «plus de 8 000 cadres administratifs et techniques, 1 200 hommes d’affaires, 600 ingénieurs et 630 médecins ont quitté le Maroc pour rejoindre les 5 millions des MRE à travers le monde», en 2018 seulement. «Plus qu’une fuite, c’est une véritable hémorragie des cerveaux qui a frappé le Maroc au cours de l’année 2018», commente Alain Chémali, journaliste à France info Afrique.

Pour le député qui a révélé ces chiffres, ces compétences «n’auraient jamais quitté leur pays s’ils avaient bénéficié de l’attention nécessaire de la part du gouvernement». Fact-checking: le député n'a pas eu le courage pour dire tout simplement le régime politique, l'État profonde ou plutôt le palais royal, puisque ceux-ci qui sont les véritables dirigeants, et le gouvernement n'est qu'un décor pour le trompe-l'œil.

Ce qui est sûr, l'hémorragie continuera-t-elle, tant que les ressources du pays sont accaparées par les cleptocrates sans scrupules du Makhzen. 

F.B


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages