Après 20 ans de règne, le RIF est dans une impasse à tous les niveaux ! - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

mardi 23 juillet 2019

Après 20 ans de règne, le RIF est dans une impasse à tous les niveaux !

DR






1999 - 2019 tout le monde fait le bilan de MVI en 20 ans de règne ! 

Pour ma part, je dirai le roi, et le système qu'il chapeaute, suit le principe de gouvernance cher à son père: "Affame ton chien, il te suivra ; engraisse-le, il te mangera". 

En 20 ans, la fortune de MVI n’a cessé de se multiplier. Cerise sur le gâteau, il s’est acheté un yacht à 88 millions d’euros. Cela veut tout dire. Il résume parfaitement la situation de la prédation à laquelle est livré le pays ! Que les Marocains aillent au diable, crèvent la dalle, s’exilent ! 

Le RIF est réprimé, assiégé, dépeuplé, plusieurs Rifains meneurs et sympathisants du mouvement rifain sont en prison abusivement ! Bref, le RIF va de mal en pis ! 

On ne peut parler d'un printemps quelconque ! dire le contraire est une imposture ! Au cours de ces 20 années les régressions sont en tout !

Qui est ce qu’il est advenu du RIF ? Quelles transformations ? Le RIF est dans une impasse à tous les niveaux ! Le RIF est menacé dans son mode de vie ! 

le RIF accuse un retard considérable sur les territoires qui bordent la méditerranée, alors qu’il peut drainer des investissements importants de par le monde ?!

Compte tenu de sa situation géostratégique, un peuple maritime, à quelques encablures des côtes espagnoles, proches des marchés européens, le RIF est censé être un territoire prospère ! La réalité est qu’il ne connaît aucun essor économique ! Je pense qu’on fait tout pour l’empêcher d’en tirer bénéfice.



En quoi la zone franche de Tanger, son parc industriel, son import/export, et ses usines ultramodernes, ses 750 entreprises, ses avantages fiscaux et douaniers, est-elle bénéfique, aux Rifains et à leur territoire ?

En quoi le complexe portuaire Tanger Med, dit plus grand port d'Afrique (jusqu’à 9 millions de conteneurs) contribue à l'essor du territoire rifain ? En quoi Nador West Med (port de transbordement pétrolier) est un atout pour le RIF ? Où va la richesse ?

La maffiatisation des décideurs ne fait que s'étendre, y compris pour ce qui concerne des responsables politiques dans le RIF !


  • Sur le plan économique : Rien ne va plus non plus. L’état de développement est catastrophique. Le RIF retombe dans les bras des maffieux. L'économie stagne. Les ressources détournés ailleurs. les investisseurs rifains n'ont pas le droit d'investir dans le RIF et forcés d'aller ailleurs. Ce bilan est plombé par le chômage des jeunes et en zones rurale/urbaine. Le chômage est accablant. La jeunesse est opprimée et forcée de s'exiler. Une baisse du pouvoir d'achat. Il y a une absence de développement et d'une quelconque volonté politique de construire le RIF, autant dire que le déclin est total. 



  • Sur le plan politique : La reprise des années de plomb. Les démons du passé sont vives. Les plaies n'ont pas été refermées. La dépression démocratique est patente. Pas d'Etat de droit. La culture politique y est basée sur le népotisme et la corruption. Plus de contrôle, plus de paternalisme, plus de dictature, plus de monarchisme. le RIF est sous l'emprise du cabinet royal et de la police politique. Ces deux derniers ont la main sur, l’intérieur et la justice. Plus de stigmatisation. La période est loin d'être démocratique, contrairement à la littérature ! Le rapport de domination et de subordination coloniales est toujours là !



  • Sur le plan démographique : La baisse de population, le RIF perd ses habitants, et ce, pour plusieurs facteurs notamment les raisons économiques (faute d'opportunités, absence développement social et économique..) et les raisons politiques (oppression culturelle et politique). Exode vers d'autres villes marocaines, le flux d'expatriés rifains persiste et s'amplifie vers l'Europe. Le vieillissement de la population, la hausse des décès. Cette tendance est attestée par tous les observateurs, acteurs politiques et sociaux locaux. Au fond, le règne tant de MVI que de son père, a porté préjudice aux aspirations des Rifains. 



  • Sur le plan de la vie sociale : Les Rifains crient le désespoir, plus d'angoisses, accumulation d'insécurités dans différents domaines. Une pauvreté avancée (les difficultés d’accès aux services de santé et à l’éducation, l’illettrisme). Le RIF porte le fardeau du cancer. Les étudiants rifains les plus prometteurs partent à l’étranger. Triomphe l'arbitraire.


Le RIF est confronté à une augmentation du nombre de cas diagnostiqués de cancéreux, dû à l’utilisation de gaz moutarde dans les années 1920 par les Espagnols lors de leur guerre coloniale contre les Rifains.

Plusieurs d'entre eux meurent de cette maladie, il n'y a pas une seule famille où un membre n'a pas développé un cancer au cours de sa vie. A noter que les cancers sont liés à la pauvreté et causé par une modification génétique qui se transmet de génération en génération. Cela est aggravé par l’absence des efforts de prévention, de prise en charge.

La région concentre le taux de prévalence du cancer le plus élevé du Maroc  et avec un taux de mortalité très élevé.

Conclusion : Les Rifains s'impatientent. Ils sont arrivés à saturation. 
La ligne de fracture entre le Rif et le Maroc s'accentue. La poussée révolutionnaire est d’actualité et des mouvements sociopolitiques ne cessent d’apparaître !

Par Rachid Oufkir

1 commentaire:

  1. Vive le Roi Mohammed VI et vive le peuple Marocain libre. Les rifains de l'Europe je vous défie de nous montrer un seul pont ou un seul hôpital ou bien une seule route financée par l'argent des rifains d'Europe dans la région d'AlHoceima. Tous ce qu'il y'a c'est des maisons et apparts fermés toute l'année et des Cafès habités par des migrants clandestins. Passer le bonsoir à Said Chaou!!!!

    RépondreSupprimer

Post Top Ad

Pages