L'Espagne accorde 30 millions d'euros au Maroc pour réprimer les flux migratoires - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

vendredi 19 juillet 2019

L'Espagne accorde 30 millions d'euros au Maroc pour réprimer les flux migratoires

Migrants à la frontière de Melilla/ DR




Le gouvernement a approuvé vendredi une aide de 30 millions d'euros au Maroc pour renforcer la coopération migratoire avec ce pays et contribuer au déploiement de leurs activités dans la lutte contre l'immigration clandestine, le trafic de migrants et la traite des êtres humains, indique le site El Faro de Ceuta.

La porte-parole par intérim du gouvernement, Isabel Celaá, a rendu compte vendredi de cette décision du Conseil des ministres, qui s'ajoute à l'aide accordée par l'Union européenne au Maroc en décembre dernier. Il y avait 140 millions d'euros à cette occasion et aussi pour améliorer la gestion de ses frontières.

En particulier, comme l'explique Celaá, le Conseil a autorisé l'utilisation du fonds de réserve pour financer un complément de crédit de 30 millions d'euros dans le budget du ministère de l'intérieur afin de contribuer au déploiement des autorités marocaines pour améliorer leur capacité de gestion des frontières.

Ce chiffre s'ajoute également aux 26 millions d'euros supplémentaires que l'Espagne, grâce à des fonds européens, a cédé au ministère marocain de l'Intérieur pour améliorer et moderniser la flotte de véhicules afin de renforcer le contrôle aux frontières et de réprimer les flux migratoires irréguliers vers l'Europe. À l'époque, il s'agissait d'une fourniture totale de 384 véhicules, note El Faro de Ceuta.

On a fait valoir que pour cet achat, il s'agissait d'un moyen d'améliorer la capacité opérationnelle des services de sécurité le long de la frontière et aussi de mettre en œuvre des actions de formation. Ils soutiendront également l'efficacité des opérations terrestres et maritimes à des fins de contrôle et de surveillance des frontières, ainsi que des opérations de sauvetage en mer.

A en croire El Faro de Ceuta, l'objectif commun est de contrôler les flux migratoires dans la lutte active contre l'immigration clandestine, le trafic illicite de migrants et la traite des êtres humains.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages