Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

Post Top Ad

jeudi 11 juillet 2019

Quand le magazine français "Le Point" fait ridiculement la propagande superlative pour le régime marocain

Couverture du magazine "Le Point"

Édito. Le magazine français "Le Point" annonce que le Maroc est "une nouvelle puissance". Quand un magazine est au service d'un régime répressif et policier, il n'exerce pas le journalisme, mais le mercenariat.


Ce n’est pas le cas. La réalité est tout une autre. Il n'est pas à la Une des pages de couverture; ce n'était jamais en tête des bulletins d'information; ce n'était jamais le sujet des débats des experts de la télévision. Mais le magazine français "Le Point" connu pour ses prises de position en faveur du régime marocain et ses articles maniérés pour embellir l'image du palais royal a annoncé sur la largeur de sa couverture de cette semaine: "Maroc. La nouvelle puissance". Une blague ? Un canular ? Une fumisterie ? Non, c'est ce que vraiment "Le Point" fait connaître, il s'agit d'une enquête, le Maroc est la nouvelle puissance.

Oui, le Maroc qui est devancé par des pays exsangues et en guerre comme la Palestine, l'Irak ou la Libye dans le classement de développement humain publié par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) est une nouvelle puissance, c'est "Le Point" qui le dit, le porte-drapeau du régime marocain au sein de la presse française, un torchon peu soucieux de sa crédibilité, mais également peu scrupuleux. N'est ce pas le même magazine qui a tenté un procès contre deux médias français indépendants pour avoir dénoncé la collusion entre certains journalistes français et le pouvoir marocain en 2015 ? Oui, c'est "Le Point" qui -contre toutes les normes déontologiques- a voulu réduire au silence ses confrères "Orient XXI" et "Arrêt Sur Images". Une affaire qui en dit long de l'ampleur de l'idylle entre "Le Point" et le pouvoir marocain.

Peut-être, "Le Point" qui voit vaches noires en bois brûlé quand il s'agit du régime marocain, veut faire croire à ses lecteurs que les 70 % des Marocains qui veulent quitter leur pays à cause de la corruption et de la pauvreté selon le sondage international réalisé par Arab Barometer est un signe avant-coureur de la venue d'une nouvelle puissance.

Il convient de souligner également à cet égard, que lors de la violente répression qui s'est abattue sur la population rifaine en 2017 pour éradiquer le mouvement du Hirak et les centaines d'arrestations des militants pacifistes, "Le Point" a publié un article de Tahar Ben Jelloun qui n'a aucune pertinence et rempli de stéréotype et de mensonges pour tordre les faits.

En fin de compte, les journalistes du magazine "Le Point" qui trahissent sciemment l'honneur de leur métier, doit-on leur rappeler que le journalisme, le vrai, c'est celui qui est au service des dominés, des persécutés et des sans-voix. Le "journalisme" qui est au service d'un régime répressif et policier, ce n'est absolument pas du journalisme, mais ça s'appelle le mercenariat. De rien.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages