Quand Mohamed V menaçait les Rifains avec les tracts de propagande - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

lundi 15 juillet 2019

Quand Mohamed V menaçait les Rifains avec les tracts de propagande

Tract largué par les avions lors de la répression 58/59 dans le Rif


Lors de la répression sanglante en 1958/59 contre le Rif, les avions du régime alaouite ont largué des tracts [de propagande] sur la population rifaine, certains de ces tracts sont des appels du roi de l'époque Mohamed V qui contiennent des menaces à l'encontre les Rifains. Traduction en français d'un de ces tracts.


Appel de Sa Majesté le Roi que Dieu l'assiste à son peuple fidèle
Grâce à Dieu,
Nos fidèles sujets, 

La situation s’est aggravée au cours des derniers mois, dans certaines régions du nord. Ce qui s'y est passé nous a fait de la peine, en terme de troubles et d’instabilité, certains se sont manifestées dans la grève de travail observée par des groupes de personnes, qui ont décidé de prendre le maquis en montagnes et d’autres par la rébellion de certaines personnes violentes parmi eux, leur incitation des gens à transgresser les lois et à désobéir aux autorités locales, ainsi que d'autres actes qui troublent le pays, entravent la mise en œuvre des programmes que nous avons planifié dans l'intérêt de notre peuple et l'exposent à la fitna, le désordre et la dégringolade dans différents domaines.

Par souci de nous reposer minutieusement sur la vérité des faits, avant de prendre des mesures qui s’imposent en un tel cas, nous avons diligenté une commission dans la région en troubles pour entrer en contact avec ses habitants, écouter leurs doléances et identifier les raisons de leur inquiétude et le mécontentement, cette même commission a rédigé un rapport dont nous avons pris le temps d'étudier minutieusement ; avec beaucoup d'intérêt et prudence, de même nous avons dépêché notre gouvernement de l’analyser et de l’étudier et nous lui avons donné les instructions afin de prendre les mesures rapides visant à améliorer la prise en charge de ces territoires dans divers domaines, dans le but d’améliorer les conditions de leur population et de celle de leurs habitants.

Tout en déclarant cela à nos fidèles sujets, dans les régions du nord et le RIF, nous leur exhortons de faire preuve de sagesse et de perspicacité et d’envisager les conséquences de leurs actes avec vision et méditation. Nous leur avons donné l'ordre de retourner à leur vie ordinaire et de reprendre leur travail et leurs services normaux, et ne pas écouter les prêcheurs de la fitna et de la division et de retrouver la quiétude et la sérénité et coopérer avec les auxiliaires de l'autorité, civils et militaires, pour rétablir la paix et préserver l’ordre afin de rectifier la situation et pour que les esprits se calment et retrouvent leur quiétude.

Le prolongement de l'agitation et du désordre ne nuisent pas uniquement à la population de la région agitée, mais nuit à l'ensemble de nos sujets dans toutes les régions et expose indubitablement le présent et le futur du pays à des désastres et calamités, aussi, la loyauté envers Dieu et notre responsabilité envers notre pays et notre peuple nous commande de ne permettre à personne ou groupe parmi les charlatans et des défenseurs de la fitna, et la division du pays, de continuer de tromper le peuple et le duper, de poursuivre leurs actes destructeurs et de comploter contre l'unité de la nation et son indépendance. Nous sommes déterminés à user de tous les moyens pour frapper sur leurs mains pécheresses et mettre fin à leurs crimes.

«Que ceux, donc qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux». [an-nour, 63]

A Rabat, le 25 Joumada II 1378 correspondant au 5 janvier 1959.

Extrait des archives de Moustapha el ghadiri.
Traduit par Rachid Oufkir

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages