Haddou, première personne à avoir piloté l'avion dans le continent africain - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

samedi 17 août 2019

Haddou, première personne à avoir piloté l'avion dans le continent africain

Haddou Lekhal Abkoy/Archive




Dans cet article, nous mentionnerons brièvement certaines performances d’un homme qui a tant fait pour le Rif et les Rifains, mais l’histoire n’a pas été juste à son égard, comme la majorité des résistants et des leaders rifains, qui ont tant sacrifié pour vaincre le colonialisme, dans l’espoir de vivre dans la liberté et la dignité…

C'est Haddou Lekhal Abkoy qui a eu le dessus quant à faire pencher la balance de la résistance rifaine à la victoire, au point qu'il ne lui reste plus rien à faire pour la victoire des résistants, tant dans le Rif ou à l'étranger...


Voici 10 choses que peut-être vous ne connaissez pas de lui:


1- Haddou était première personne à avoir piloté l'avion dans le continent africain. 


Il s’agissait du premier avion de résistance rifaine, il l'a enlevé de la France et rentrait à son bord au Rif.





2- Il parlait couramment l'anglais, le français et l'espagnol, ainsi que l'arabe classique, le dialecte marocain et le rifain.


3- Il acheté trois avions pour la résistance rifaine. 


Il a principalement voyagé à bord de ces avions entre les villes de Fès, Oujda et Ajdir au niveau régional. Et la France et la Grande-Bretagne au niveau international dans le cadre de missions diplomatiques ou de négociations du gouvernement rifain, à côtés du ministre des Affaires étrangères Azerkan. 


4- Il a parcouru de longues distances "nageant" des îles Chafarines à l'Algérie...


Il s'est enfui après que les forces espagnoles l'aient arrêté pour espionnage pour le compte des Français, en raison de ses relations vagues avec eux.


5- Il a formé un réseau de renseignements réparti sur l'ensemble du Maroc, de l'Algérie et de l'Espagne.


Il a réussi à surveiller de nombreux mouvements des ennemis espagnols et français, et ont été relevés avec succès. (Les détails complets peuvent être trouvés dans les deux sources mentionnées à la fin de l'article).


6. Il était le seul négociateur direct du maréchal Lyautey.


C'était sur le fond, pour discuter des problèmes du front du sud contre les Français.


7- Quand il était jeune, il a collecté une bonne somme d'argent et a fondé le café "Forum des pirates", dans le port de Borsai, à l'extrême nord-ouest de l'Algérie, où ils se rencontraient certains pirates d'Ibqouyen.


8- Né dans le village d'Izmouren en 1888, sa famille faisait partie des immigrants et des réfugiés en Algérie, après le massacre de tribu d'Ibqouyen par Bouchta El Baghdadi en 1898, il avait alors 10 ans.


9- Le 27 mai 1926, après la reddition d'Abdelkrim, il se rendit aux forces françaises, il fut exilé dans la ville d'Essaouira, où il demeura dans une assignation à résidence jusqu'à sa mort en 1950.


10. À ce jour, la famille de Haddou Lakhal tente de récupérer ses biens confisqués en raison d'un dahir daté du 9 octobre 1926. 


Sources et références: 


1)Robert Forneau, L'émir du Rif

2)Zakya Daoud, Abdelkrim, une épopée d'or et de sang

Par Amin Outtah

Lire l'article en arabe sur Rif Presse






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages