Karim Amghar en grève de la faim depuis sept jours et El Mourtada Lamrachen affirme avoir été battu par par le directeur de la prison "Zaki" à Salé - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

jeudi 29 août 2019

Karim Amghar en grève de la faim depuis sept jours et El Mourtada Lamrachen affirme avoir été battu par par le directeur de la prison "Zaki" à Salé

L'article rifain Karim Amghar emprisonné à Tanger



Le détenu rifain El Mouratada Lamrachen, a démenti le communiqué de de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) qui a déclaré que le détenu n'avait pas été battu ni insulté par le directeur de la prison "Zaki" à Salé, où il purge actuellement sa peine.

Lamrachen a imputé les conséquences de ses conditions de détention à la DGAPR car elle n'avait pas pris la peine d'ouvrir une enquête sur l'agression qu'il a subie par le directeur de la prison de Salé. 

Le détenu a appelé dans le même communiqué publié par l'Association Tafra formée par les familles des prisonniers politiques rifains, les organisations de défense des droits de l'homme et les organisations humanitaires à le soutenir dans son calvaire, "parce que ceux qui détiennent les clés de ma cellule sont déterminés à me faire le mal", alerte Mourtada. 

De l'autre côté, l'artiste conceptuel rifain Karim Amghar condamné à 10 ans de prison ferme par le régime marocain, est en grève de la faim depuis sept jours, indique l'avocate Zahra Mourabit, qui a rendu une visite ce jeudi à la prison de Tanger dans lequel le détenu est emprisonné. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages