Rif: 500 hectares de forêts et 20 000 oliviers ont été complètement brûlés - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

dimanche 11 août 2019

Rif: 500 hectares de forêts et 20 000 oliviers ont été complètement brûlés


Tafersit/DR



Un désastre écologique dans le Rif, au moins 500 hectares de forêts et 20 000 oliviers ont été complètement brûlés seulement dans la province de Driouch et sur une période de 2 jours. 

Les incendies sont entrés dans le 3ème jour dans la province de Driouch au Rif, et le bilan est lourd pour ne pas dire désastreux et catastrophique. D'après l'activiste qui est sur place Khamiss Boutaklante, 500 hectares de forêts et 20 000 oliviers ont été complètement brûlés jusqu'à l'instant, l'activiste rapporte également que les villages et les maisons près de l'incendie ont été évacués, en pointant du doigt le silence officiel de l'État marocain en ce qui concerne le manque de matériel et de logistique moderne et spéciale permettant de maîtriser les incendies. 

Si nous voulons faire une comparaison en nous basant sur ces donnés présentées par Khamiss Boutkamante, nous serions effrayés, puisque pendant toute l'année de 2018, 841 hectares ont été ravagés par des feux de forêts dans tout le Maroc. Alors comparez ce chiffre avec 500 hectares de forêts et 20 000 oliviers ravagés seulement dans la province de Driouch et sur une période de 2 jours. C'est apocalyptique !





Ces chiffres et cette réalité battent en brèche les déclarations du Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, Abdeladim Lhafi en 2018, dans lesquelles a affirmé que le Maroc est en tête des pays du bassin méditerranéen en termes d’efficacité des procédures de lutte contre les feux de forêts. 

Le Haut-commissaire avait également souligné que le Maroc a accumulé une grande expérience en matière de lutte contre les incendies, de même qu’il en a fait bénéficier à certains pays voisins touchés par les feux de forêts, notant que l’expérience marocaine se base sur des acquis solides et une bonne gouvernance (sic). 

Que dire de cette fanfaronnade alors ? 







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages