Dans une lettre depuis la prison, Nasser Zefzafi prie les Rifains à laisser de côté les conflits - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

lundi 30 septembre 2019

Dans une lettre depuis la prison, Nasser Zefzafi prie les Rifains à laisser de côté les conflits

Nasser Zefzafi/DR


Dans une lettre depuis la prison publiée par son père sur Facebook, Nasser Zefzafi a prié les Rifains à laisser de côté les conflits. "Unifiez vos rangs, purifiez vos cœurs et ne soyez pas égoïstes et égocentriques. Laissez de côté les accusations de perfidie et les incriminations gratuites et infondées pour ne pas devenir la risée de tout le monde", a-t-il alerté. "Nous voudrions créer une histoire dépourvue de tous les conflits idéologiques qui font le jeu du makhzen et, offrent l’occasion pour nous distraire et semer les tensions intertribales", a ajouté Nasser. 

Dans sa lettre, le leader du Hirak du Rif condamné à 20 ans de prison ferme par l'autocratie marocaine a voulu inciter et encourager les militants à faire pour le mieux. "Ne laissez pas le désespoir vous dominer et constituer une pierre d'achoppement sur votre parcours. Notre chemin vers la liberté est long et difficile", a-t-il indiqué. 

De même, Nasser Zefzafi a estimé que "notre peuple traverse aujourd'hui des difficultés que nous pourrons surmonter et vaincre si nous laissons de côté ce qui nous divise". 



Le détenu a fait savoir également qu'il n'est pas ligoté par une quelconque idéologie. "Mon amour pour vous n’est pas conditionné par une cupidité quelconque mais, par ma foi dans la nécessité de me sacrifier pour vous tous, peu importe vos orientations idéologiques".

De la même manière, Nasser Zefzafi a fustigé ceux qui divisent les rangs des Rifains. "A celui qui crée de toutes pièces et délibérément des conflits, je tiens à lui dire que nous ne pouvons pas combattre un porc dans un étang de boue, une telle situation ne fait que nous salir, et ne fait que lui profiter". En ajoutant: "Par conséquent, dirigez vos flèches vers ceux qui vous torturent, enlèvent, violent et vous forcent à l’exode. Ne laissez pas les despotes et les tyrans avoir une place parmi vous. Faites de vos divergences, ce qui servira l'intérêt général". 

Nasser Zefzafi a appelé aussi les Rifains à participer dans la manifestation prévue le 26 octobre à Paris. "Nous voudrions faire de cette marche, un message à qui de droit, que nous comptons organiser des marches, dans notre pays, dans un avenir proche". 

Le détenu a conclu sa lettre en disant:


A travers vous, je respire la liberté malgré les vicissitudes de  la prison.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages