Le Maroc achète des armes et des munitions américaines d'une valeur de 985 millions de dollars - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

samedi 14 septembre 2019

Le Maroc achète des armes et des munitions américaines d'une valeur de 985 millions de dollars

DR


Le gouvernement marocain est sur le point d'acquérir des armes et des munitions américaines d'une valeur de 985 millions de dollars, suite au feu vert donné par le Département d'État américain et en attente d'approbation officielle au Congrès.

La vente, recueillie dans un document du Département d'État puis sur un compte Facebook des forces armées royales, consiste en 2 400 missiles antichars TOW-2A (l'un des plus largement utilisés dans le monde), 400 lanceurs et divers matériels de soutien provenant de deux fabricants : Raytheon et MacKinney.

Le Département d'Etat américain déclare dans son document que cette vente "ne modifiera pas l'équilibre militaire de base dans la région" et aidera le Maroc "à développer une capacité de défense terrestre (dans ses) efforts pour maintenir la stabilité".

Le Maroc est décrit dans le document comme "un allié principal des Etats-Unis dans la région hors l'OTAN", un pays qui "reste une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord".




Cette opération a été répétée il y a un an

Ce n'est pas la première fois que le Maroc achète des armes aux Etats-Unis. Il y a moins d'un an, en novembre 2018, le gouvernement américain a approuvé la vente de matériel et d'équipements militaires que le Maroc avait demandés pour 162 chars Abrams américains d'une valeur de 1,259 millions de dollars.

A l'époque, la communication du Département de la Défense indiquait que le Département d'Etat, en tant que responsable de la politique étrangère, avait donné son accord à cette vente avec trois arguments principaux : premièrement, parce qu'elle implique "de soutenir la politique étrangère américaine et les objectifs de sécurité nationale en améliorant la capacité d'un allié de premier ordre en dehors de l'OTAN". Ce sont les mêmes arguments qui sont maintenant utilisés.

Cela démontre l'importante collaboration entre le Maroc et les Etats-Unis ces derniers temps.

Par EFE





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages