Nador: un migrant guinéen est mort et près de 200 arrestations après une "attaque nocturne des militaires", selon l'AMDH - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

dimanche 8 septembre 2019

Nador: un migrant guinéen est mort et près de 200 arrestations après une "attaque nocturne des militaires", selon l'AMDH

Migrant décédé hier/AMDH NADOR


D'après l'Association marocaine des droits humains, un migrant de nationalité guinéenne est mort hier samedi dans la forêt de Boulingo à Nador lors d'une "attaque des militaires". "Les attaques qui se font désormais pendant la nuit sont très dangereuses. Nous demandons d'ouvrir une enquête, punir les responsables et cesser les attaques pendant la nuit", réclame l'AMDH. 




Après l'attaque et la mort de migrant en question, les autorités marocaines ont recouru à des arrestations massives et d'internement des migrants, d'après toujours l'AMDH. "Apparemment le premier souci des autorités de Nador après la mort de migrant guinéen était d'arrêter tous les migrants qui étaient avec lui, et qui ont assisté à l'attaque nocturne des autorités", indique l'association de défense des droits humains, en précisant que "près de 200 migrants ont été arrêtés parmi eux des femmes avec leurs enfants à bas âge. Ils sont actuellement au centre d'Arekmane".



Concernant le décès de migrant guinéen, l'AMDH affirme que "tous les temoignages recueillis par l'association à Nador s'accordent à dire que le défunt a violemment été frappé à la tête par un militaire ou un membre des forces auxiliaires vers 20h". 

L'association ajoute que "des citoyens marocains qui habitent au douar Rjafallah disent que le migrant a été frappé par un agent d'autorité qui est le moqaddem du douar." 




"Dans tous les cas, l'AMDH Nador exige l'ouverture d'une enquête sérieuse et la punition des personnes derrière ce décès quelque soit leur rang", insiste la même source. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages