Un appel à l'aide pour retrouver 4 jeunes rifains disparus dans la mer - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

mercredi 11 septembre 2019

Un appel à l'aide pour retrouver 4 jeunes rifains disparus dans la mer

Photo: El Faro de Ceuta


Ils s'appellent Abdelouahab Allali, 24 ans, Noureddine Allali, 31 ans, Salih Zahaf, 30 ans et Morad Zahmari, 27 ans, tous sont des Rifains, tous très jeunes et tous avaient le but de fuir le Maroc vers l'Europe.

Les parents de ces jeunes disparus et qui incarnent le drame de l'immigration, demandent de l'aide et de l'assistance pour les retrouver.

Leur dernière trace a été remarquée à Bouyafar (Nador), dans la nuit de jeudi dernier, lorsque les quatre jeunes ont décidé de quitter le Rif et de s'échapper en jet ski vers les côtes espagnoles. Ils étaient sur un vélo d'eau bleue et blanche. Leurs proches ont contacté le site El Faro de Ceuta en fournissant les photos et les cartes de chacun d'entre eux pour demander de l'aide n'importe où. Ils sont désespérés et veulent simplement savoir des nouvelles sur ces jeunes.

 Les quatre jeunes se sont mis d'accord pour partir ensemble : des amis, venant des mêmes endroits, ont fait ce que tant de jeunes marocains ont fait, fuyant leurs origines, se jetant à la mer en pensant qu'après avoir traversé le détroit ils trouveraient un avenir et une issue à tous leurs problèmes. Ce n'est pas le cas, mais le fait que certaines personnes soient capables de le faire encourage un soi-disant effet qui cherche à rompre avec le désespoir. Et chez les Rifains encore plus, étant donné la pression, la sensation de noyade qui persiste chez certains jeunes qui ne trouvent pas d'avenir.




Plusieurs militants ont pris conscience de cette cause et tentent d'impliquer les autorités dans la recherche des quatre jeunes. Aucun appel n'a été reçu depuis qu'ils ont marché, ils ne savent pas où ils se trouvent et leurs familles craignent le pire. L'itinéraire suivi par ce groupe aurait dû se terminer sur les côtes espagnoles d'où ils auraient dû appeler pour donner une confirmation. Mais le silence est la seule chose obtenue jusqu'à présent. 

Les proches demandent de l'aide à toute personne qui aurait pu avoir de leurs nouvelles, craindre qu'ils aient été perdus ou localisés par un bateau, ou simplement détenus contre leur gré. Ils craignent un avenir incertain pour ces Abdelouahab, Noureddine, Salih et Morad.

La rédaction Avec El Faro de Ceuta



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages