La Tunisie continue de donner les leçons de démocratie aux autocraties de l'Afrique du Nord - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

lundi 14 octobre 2019

La Tunisie continue de donner les leçons de démocratie aux autocraties de l'Afrique du Nord

DR


Entre un Maroc plongé dans la dictature, la répression et la corruption et une Algérie dont le chef d’état-major Gaïd Salah veut imposer la tenue d’un scrutin présidentiel qu’il entend bien contrôler étroitement au grand dam de peuple. La Tunisie continue de donner les leçons de démocratie aux autocraties de l'Afrique du Nord qui s'enfoncent dans l'autoritarisme. Une lueur d'espoir dans cette sombre région. 

Bien entendu, indépendamment du candidat qui vient de remporter les élections, Kaïs Saïed, un universitaire et un juriste spécialiste en droit constitutionnel, présenté par les médias comme un homme qui donne une impression de rigueur, de fermeté, de conservatisme, ou voire un ultraconservateur, et indépendamment également de sentiment d'une large faction des Tunisiens qui ne sont pas satisfaits de déroulement de la transition démocratique qui semble être encore loin de celle désirée, après neuf ans de la révolution, la Tunisie a réussi à donner des leçons de démocratie malgré les dures réalités socioéconomiques dans le pays. 



Si Kais Saïed a gagné la confiance des électeurs tunisiens avec une quasi-absence de campagne médiatique et sans grands moyens financiers, c'est parce que la majorité d’entre eux en ont eu assez de la classe politique, explique le webzine tunisien Business News. Sa large victoire signifie un vaste rejet de la situation politique toxique qui prédomine en Tunisie depuis 2014, de la corruption généralisée et de la marginalisation d'une partie de la population, analyse de son côté Le Point. En bref, ce résultat est dû exclusivement à l’échec de la classe politique. 

Le plus important dans tout ce paysage, c'est que la démocratie en Tunisie est en droite ligne, et le processus démocratique s'enracine dans le pays. Le peuple tunisien a voté d’une manière démocratique pour un candidat, et les élections se sont déroulées dans un climat de sérénité sans actes de violence et sans truquage, ce qui n'est pas le cas chez leurs voisins algériens et marocains. Les tunisiens ont démontré que la démocratie est un objectif atteignable. Si un petit pays de la taille de la Tunisie, -avec des ressources naturelles limitées, sans omettre l’instabilité sociale, et la menace de l’insécurité dans la région, notamment en Libye voisine-, peut établir une démocratie, alors d’autres pays le peuvent aussi. Voici la leçon. 

Enfin, bref, les voisins marocains et algériens devraient en être jaloux. 

F.B



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages