Un journaliste marocain quitte le Maroc et demande l'asile politique en France - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

mercredi 9 octobre 2019

Un journaliste marocain quitte le Maroc et demande l'asile politique en France

Une affiche d'Amnesty International 


Le journaliste marocain Hamza Habhoub travaillant pour le journal  arabophone Akhbar Al Yaoum, un des derniers journaux d’opposition du pays, d'après Human Rights Watch, a fui le Maroc par peur de représailles, et en raison de harcèlement de la part des services de renseignement marocains, ont indiqué ses confrères sur les réseaux sociaux. 

Le journaliste a demandé l'asile politique, mais il a été bloqué à l'aéroport Paris CDG. Apparemment les autorités françaises étaient sur le point de l’expulser, mais finalement a été relâché grâce à la pression exercée par le collectif La Chapelle Debout, selon le journaliste Omar Radi qui a rapporté l'information sur Twitter. 




Un confrère du journaliste a déclaré également au site Goud que Hamza Habhoub avait fait l'objet d'une campagne de diffamation en marge du procès de Taoufik Bouaichrine, le directeur du journal Akhbar Al Yaoum condamné à 12 ans de prison ferme, et c'est la raison qui l'a poussé à demander l'asile politique en France. 



À cet égard, une peine de prison alourdie à vingt ans a été requise dans la nuit de mardi à mercredi contre Taoufik Bouachrine. «Je suis un journaliste libre (....) mon espoir est d'être le dernier de la liste noire de ceux que le pouvoir considère comme des ennemis», avait déclaré le journaliste dans une lettre adressée aux juges et citée par l'AFP.

Au même instant, RSF a dénoncé ce mardi 09 octobre "un acharnement judiciaire" et a réclamé la libération immédiate du journaliste et l’abandon des poursuites.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages