Ahmed Aboutaleb interdit une marche à Rotterdam en solidarité avec les prisonniers politiques rifains - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

samedi 23 novembre 2019

Ahmed Aboutaleb interdit une marche à Rotterdam en solidarité avec les prisonniers politiques rifains

Ahmed Aboutaleb, maire de Rotterdam/DR

Une marche silencieuse avec des bougies en solidarité avec les prisonniers politiques rifains était prévue le samedi 23 novembre à 17h00 dans le centre de Rotterdam, mais qui a été interdite par le maire de cette ville qui n'est qu'Ahmed Aboutaleb... un Rifain. L'interdiction de la marche a provoqué la colère de nombreux activistes rifains aux Pays-Bas, et qui ont accusé Ahmed Aboutaleb de servir les agendas du régime marocain.


Le maire de Rotterdam voulait que la marche soit organisée deux heures plus tôt dans la journée. C'est-à-dire de 15h à 17h au lieu de de 17h à 21h. Selon Ahmed Aboutaleb, ce délai alternatif a été proposé parce que "l'éclairage public n'offre qu'une vue limitée, ce qui entrave sérieusement le répertoire d'actions de la police et rend difficile le maintien de l'ordre public (...)". En outre, "les capacités de la police seraient insuffisantes".


De surcroît, après une action de protestation des Kurdes qui avait sérieusement dégénérée à la mi-octobre en raison d'une contre-manifestation des Turcs dans le centre de Rotterdam, Aboutaleb a indiqué qu'il ne voulait plus de manifestations sensibles dans la soirée.

"Ce sont des faux arguments", dénoncent les organisateurs de la marche silencieuse en solidarité avec les prisonniers politiques rifains. "J'ai annocé cette marche silencieuce un mois à l'avance. Parce que nous voulons apporter des bougies, nous mentionnons que nous voulons les garder de 17.00 à 21.00 heures. Et puis on nous dit deux jours à l'avance que ce n'est pas possible... C'est indécent'', a déclaré Abdennatij Benseddik, l'un des organisateurs de la marche à l'AD, le deuxième quotidien des Pays-Bas.
                       

A cet égard, une pétition a été lancée sur Avaaz pour interpeller Ahmed Aboutaleb, la pétition accuse le maire de Rotterdam d'être coupable de trois cas en proposant un délai alternatif (15-17h) et en avançant des "faux arguments" d'"agitation" et de "sécurité". Selon les auteurs de cette pétition, Aboutaleb limite le droit de manifester, un droit fondamental. C'est antidémocratique. Il suggère qu'une marche silencieuse ou une manifestation des Rifains néerlandais comporte des risques de troubles et n'est donc pas pacifique. Ce faisant, il viole la réalité, consciemment ou inconsciemment. Et il intervient dans l'essence même de la marche silencieuse : la solidarité avec les prisonniers politiques et leurs familles au Maroc.

En outre, la pétition dénonce que le maire Aboutaleb "a, de manière démontrable, des liens personnels forts avec les acteurs étatiques marocains. Ce sont des liens qui sortent du cadre des actions de son maire. Aboutaleb n'est pas ouvert ou transparent à ce sujet. Dans une démocratie, cependant, les citoyens de Rotterdam et le conseil municipal ont le droit d'être informés d'une éventuelle ingérence étrangère indésirable".


Le site rifain basé aux Pays-Bas Arif News, a publié d'ailleurs un long article dans lequel indique qu'Ahmed Aboutaleb a d'intenses relations avec le pouvoir marocain, en publiant des photos de maire en question avec des acteurs étatiques marocains.

"Aboutaleb, l'homme politique au pouvoir et maire de Rotterdam, veut être le premier, toujours et partout. Il est avéré depuis longtemps que son comportement n'est pas toujours exemplaire aux Pays-Bas et dans l'État de droit néerlandais. Aboutaleb veut faire semblant d'être un bâtisseur de ponts et un défenseur de la liberté d'expression. Rien de tout cela n'est vrai. En fait, si c'est à ce maire de décider, alors toute forme de manifestation dans la Maasstad n'est pas la bienvenue. Après sa remarquable interférence avec les Turcs et les Kurdes, il veut maintenant soumettre les Rifains à ses règles", estime Arif News






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages