Le cheikh salafiste marocain Mohamed El Fizazi se marie pour la cinquième fois - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

vendredi 15 novembre 2019

Le cheikh salafiste marocain Mohamed El Fizazi se marie pour la cinquième fois

Le salafiste marocain El Fizazi / DR

Cela aurait fait la honte à une personne normale, et l'aurait poussé à aller se cacher. Au lieu de cela, le cheikh repenti de Sa Majesté continue de cracher son venin sur les réseaux sociaux. 

Un document a été fuité sur les réseaux sociaux et qui montre que le salafiste Mohamed El Fizazi s'est marié  pour la cinquième fois a irrité celui-ci et a l'a poussé à écrire sur sa page Facebook qu’il va poursuivre en justice le site électronique qui a publié ce document (contrat-engagement).



Le contrat-engagement (iltizam) fuité est légalisé officiellement par les autorités marocaines, consacrant le mariage de Fizazi avec une jeune femme prénommée Sanae. Et ce, en passant outre les procédures nuptiales légales.

Les internautes sont également étonnés d’apprendre que ce mariage date du 1er juin 2018, que Sanae réside à la ville de Ksar El Kébir et qu’elle avait reçu la somme de 5000 DH (500 euros) comme dot. De même que sur les réseaux sociaux, l’on s’interroge sur cette clause du contrat-engagement fizazien stipulant, contrairement au Code de la famille marocain, la mouddawana, que ce mariage ne peut être officialisé par des “adouls”, vu “les difficultés des procédures qu’exige un contrat de mariage en bonne et due forme”, indique Le Site Info.

Ce n'est pas étrange en effet cette complicité des autorités marocaines avec cet ancien terroriste, étant donné qu'elles l'utilisent pour diffamer et attaquer les voix qui dérangent le pouvoir. Il est habitué par exemple à insulter les prisonniers politiques rifains et leurs familles. Il a même annoncé récemment qu’il portera plainte contre les trois rappeurs qui ont interprété la chanson «Aâcha Chaâb» (Vive le peuple).



Sur son compte Facebook, le salafiste a écrit : «En ma qualité de président de l’association marocaine de la paix et de la transmission, je compte traîner en justice les rappeurs «Lazaâr», «Weld Lagriya» et «Gnawi» pour atteinte aux constantes de la patrie». Mohamed Fizazi n’a d’ailleurs pas hésité à qualifier les trois rappeurs d’ «alcooliques» et de «sales drogués».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages