Un sit-in avec des images très parlantes devant le consulat du Maroc à Murcie - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

mercredi 27 novembre 2019

Un sit-in avec des images très parlantes devant le consulat du Maroc à Murcie

DR
Un sit-in avec des images très parlantes devant le consulat du Maroc à Murcie a été tenu ce mercredi pour dénoncer "la violation systématique" des droits de l'homme dans les prisons marocaines. Le rassemblement a été organisé par des partis et organisations de la région de Murcie, qui ont publié hier mardi un communiqué collectif contre la torture dans les prisons marocaines. 



"Non seulement les rifains qui sont emprisonnés, mais aussi tous ceux qui les soutiennent à l'intérieur ou à l'extérieur du Maroc. Le dernier exemple est le cas de l'activiste de la double nationalité maroco-belge Ahmed Ahmadi qui, le 9 novembre dernier, est allé rendre visite à son père malade au Maroc et est maintenant persécuté pour avoir soutenu les protestations et les manifestations en Europe contre les injustices de l'Etat marocain. Pour tout cela, nous exigeons la cessation de la torture et la libération des prisonniers et condamnons le silence des institutions internationales sur les violations des droits humains dans le Rif", a indiqué le manifeste.

"Les images sont de la performance que nous avons faite, le sang est faux et les coups ne font pas mal, mais ce que nos frères rifains vivent dans les prisons marocaines est réel", a fait savoir la Plataforma de apoyo al Rif (Plate-forme de soutien au Rif).
                   

"Je ne peux que dire que je suis très fière de mes camarades qui ont manifesté ce matin leur condamnation de la violation systématique des droits de l'homme dans les prisons marocaines sur la population du Rif. Le monde doit le savoir. La dictature monarchique du Maroc, en plus de torturer et de tuer, prive le peuple rifain des droits les plus fondamentaux, tels que les hôpitaux et l'éducation. Et ce, face à la passivité et à l'indifférence d'autres États comme l'Espagne, qui a activement collaboré à la répression du Rif", a déclaré de son côté Ana Esella, l'une des organisateurs de sit-in dans une publication sur Facebook.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages