Une sorte d'État d'«apartheid» à Melilla: des écoliers d'origine rifaine exclus de l'école du fait de leur origine rifaine - Courrier du Rif

Plate-forme d'information sur le Rif et l'Afrique du Nord

Les derniers articles

natif

samedi 16 novembre 2019

Une sorte d'État d'«apartheid» à Melilla: des écoliers d'origine rifaine exclus de l'école du fait de leur origine rifaine

Rassemblement devant la Délégation de l'Education à Melilla/ Photo: José Palazon

Dans l'enclave espagnole de Melilla, il y a une sorte d'État d'«apartheid» qui vise les écoliers d'origine rifaine de cette ville, dénoncent les activistes sur les réseaux sociaux.



Du coup, les écoliers ont organisé hier vendredi un rassemblement devant la Délégation de l'Education pour dénoncer leur exclusion discriminatoire de l'ecole.
                
Un militant anti-raciste dont le nom José Palazón a publié sur Facebook une vidéo et des photos de ce rassemblement. «Le racisme et le rejet de l'enfance alimentés par l'extrême droite à Melilla semblent s'être répandus et avoir contaminé même les partis qui composent l'actuel gouvernement local, qui se dit de centre-gauche», dénonce José Palazón sur sa page Facebook.



«Les enfants devant la Délégation de l'Education défendant aujourd'hui la Constitution et les Lois, demandant la fin de l'apartheid et leur scolarisation immédiate», ajoute-t-il.

En effet, ces écoliers sont exclus de l'école du fait de leur origine rifaine. «Certains sont sans honte, ils (les enfants) vivent dans une ville au nom rifain, la plupart de ses habitants parlent le rifain comme deuxième langue (ou langue maternelle), et il y a toujours cet apartheid raciste/fasciste contre les indigènes», fustige un internaute dans un commentaire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Pages