Plate-forme d'informations sur le Rif et l'Afrique du Nord

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

lundi 9 décembre 2019

Amina Bouayach persiste dans l'infamie: Les allégations de torture des prisonniers politiques rifains sont "erronées"

Amina Bouayach/DR

La présidente du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) Amina Bouayach persiste dans l'infamie et la fable. Elle a en effet déclaré encore une fois que les allégations de torture, qui ont été signalées par les détenus politiques rifains dans la prison de Ras El Ma, sont "erronées" et que les "conditions de torture ne leur sont pas applicables".

La déclaration de Bouayach a été faite lors d'un entretien hier, dimanche, lors d'une émission sur la chaîne marocaine 2M, rapporte le site Lakome.


Bouayach a ajouté que le CNDH s'est rendu immédiatement dans les prisons de Toulal et de Taounate, après que certains détenus d'Al Hoceima ont allégué avoir été torturés, et où il a conclu, après l'enquête, que les allégations étaient "inexactes".

Pour expliquer son point de vue, la président du CNDH a souligné que "la torture se produit lorsqu'une personne qui a une qualité officielle et qui a l'intention de procéder à des sévices pour extorquer des informations ou des aveux ou dans un but de discriminer, ce qui ne s'applique pas à ce qui s'est passé avec les détenus d'Al Hoceima". 

Ainsi il semble que la présidente du CNDH s'évertue à dissimuler et à minimiser les cas de torture dénoncés par des organisations de renommée internationale. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages