Courrier du Rif

Plate-forme d'informations sur le Rif et l'Afrique du Nord

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

jeudi 23 janvier 2020

L'Association pour les droits humains d'Andalousie rend un hommage au mouvement du Rif

Logo DENIP par le peintre Eulogio Díaz del Corral
Un hommage au mouvement du Rif et à ses prisonniers se déroulera le 30 janvier à Cadix à l'occasion de la Journée scolaire de la non-violence et de la paix (DENIP), une activité éducative non gouvernamentale fondée par le poète et pacifiste majorquin Llorenç Vidal en Espagne en 1964 et pratiquée le 30 janvier de chaque année, anniversaire de la mort du Mahatma Gandhi, et commémorée dans des écoles du monde entier.

La  Journée sera célébrée à la Casa de Iberoamérica avec un hommage au mouvement du Rif. L'événement est organisé par l'Association pour les droits humains d'Andalousie (APDHA) et commencera à 10 heures par un accueil des familles des prisonniers politiques du Rif par le maire de Cadix, Jose Maria Gonzalez, indique le site de Casa de Iberoamérica.


L'APDHA organisera également un programme de conférences et d'autres activités pour commémorer cette Journée scolaire de la paix et de la non-violence. A 11h00, la conférence du professeur de l'Université de Cadix (UCA) Mohand Tilmaltine est programmée sous le titre "Le mouvement citoyen rifain (Hirak) dans le contexte des luttes sociales et politiques de l'Afrique du Nord".

A 12h00, une table ronde est prévue avec le journaliste et professeur Ali Lmrabet et Ahmed Zefzafi, le père de Nasser Zefzafi, pour discuter de la situation actuelle du Rif "dans le contexte du manque de libertés au Maroc", tel que décrit dans le programme APDHA.

A l'issue de la table ronde, la Plateforme de soutien au Rif (la Plataforma de apoyo al Rif) fera une représentation intitulée "Chronique d'arrestations arbitraires".

Après la pause déjeuner, le programme reprend dans l'après-midi, vers 17 heures, avec une autre table ronde, cette fois sur la Hirak du Rif et sa lutte contre le patriarcat. Milouda El Hankari, sociologue et fondatrice du Forum des femmes d'Al Hoceima, médiatrice interculturelle et conférencière de Tarifit participera à ce débat. Elle sera accompagnée par des familles de prisonniers du Rif.

La Journée scolaire de la non-violence et de la paix est une initiative pionnière, non officielle, indépendante, libre et volontaire de l'éducation à la non-violence et à la paix pratiqué depuis sa création dans des écoles primaires et secondaires et des universités de pays différents et à laquelle sont invités à participer les centres éducatifs, les enseignants et les étudiants de différentes idéologies qui respectent les droits humains.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages