Courrier du Rif

Plate-forme d'informations sur le Rif et l'Afrique du Nord

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

lundi 27 janvier 2020

Le Moyen Âge en 2020. Une femme enceinte a donné naissance à son bébé devant la porte de l'hôpital à Guelmim

DR
La Ligue Amazighe des droits de l'homme (LADH), a appelé le ministre marocain de la Santé Khalid Ait Taleb à une intervention urgente et à l'ouverture d'une enquête, après qu'une femme a donné naissance à son bébé devant la porte d'un hôpital à Bafran dans la province de Guelmim, dimanche matin.

Dans une lettre ouverte adressée au ministre de la Santé, LADH a révélé la situation d'une femme de la région de Guelmim, qui a accouché de son nouveau-né, devant la porte de l'hôpital local, avec l'aide de son mari, après que «les portes aient été fermées en face d'eux», rapporte le site d'informations Lakome.


LADH a dénoncé dans le texte de sa lettre, l'incident, qui a exposé la mère et son nouveau-né au danger. Celui-ci a vu la lumière en plein air en l'absence de toute intervention médicale, indique la même source.

LADH a mis en garde également contre la "situation catastrophique" dans laquelle se trouve la population locale, qui -selon LADH- ne dispose que d'une infirmerie «petite et pauvre en termes de capacités matérielles et humaines», dans laquelle une femme-médecin travaille et comprend un appareil en panne.

Il faut rappeler que ce n'est pas la première fois qu'un tel incident a lieu au Maroc, en novembre 2019 une femme a donné naissance à un nouveau-né dans la rue devant le Centre hospitalier universitaire de Fès, après que l’agent de sécurité lui a refusé l’accès au service obstétrique.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages