Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

5 janv. 2020

Une campagne pour la liberté d'un lycéen condamné à 3 ans de prison ferme pour avoir réécrit les paroles de la chanson "Vive le peuple" sur Facebook



Ayoub Mahfoud, lycéen de Meknès âgé de 18, et condamné à 3 ans de prison ferme pour avoir réécrit les paroles de la chanson "Vive le peuple" sur son mur Facebook.

Le père de l'étudiant emprisonné, a confirmé dans une déclaration au site Lakome que son fils avait été arrêté le matin du 30 novembre 2019 par les services de sécurité dans son domicile, et s'est dit "surpris et choqué par cette arrestation effectuée par les services de sécurité qui n'ont pas apporté de précisions", en ajoutant que "son fils se caractérise par une conduite conforme à la morale confirmée par les témoignages de voisins et de ses amis".


Le père de l'étudiant, Ayoub, qui poursuivait ses études en première année de baccalauréat, a précisé qu'il "ne pouvait voir son fils que le jour du procès", ajoutant que son fils lui avait dit que les services de sécurité lui avaient demandé de signer un procès-verbal afin de le libérer, avant d'être surpris par la signature d'un procès-verbal dont il ignore le contenu". 

À cet égard, une campagne pour revendiquer la libération du lycéen a été lancée sur les réseaux sociaux sous le hashtag #FreeAyoub. 













Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages