Breaking News

Le père du pédophile koweïtien: «Vous êtes un pays de corruption, cherchez la loi et la presse pour vous rendre justice»

DR
La mère de la mineure âgé de 14 ans, victime du pédophile koweïtien, qui s'est enfui après avoir été libéré par la justice marocaine, a déclaré que depuis que le violeur de sa fille est arrivé au Koweït, elle reçoit des appels téléphoniques contenant des menaces depuis Koweït et également de Marrakech.

La mère de la victime a révélé également dans une déclaration au site du journal Akhbar Al Yaoum que parmi les personnes qui l'ont appelée, le père du pédophile koweïtien, qui lui a dit: «Mon fils est maintenant arrivé dans son pays, vous êtes un pays de corruption, cherchez la loi et la presse pour vous rendre justice», le père du pédophile a ajouté également -selon toujours la mère de victime-: «Notre fils est maintenant dans son pays, alors faites ce que vous voulez».


Le ressortissant koweïtien était jugé au Maroc pour le viol d'une mineure, et s'est enfui après avoir bénéficié d'une remise en liberté provisoire.

Placé en détention mi-décembre à Marrakech, l'accusé a "quitté le territoire national, quelques heures après sa libération provisoire, le 28 janvier, malgré les garanties présentées par l'ambassade du Koweït à la justice marocaine", selon l'Association marocaine des droits humains (AMDH), qui a cité le président du tribunal de Marrakech.

Plusieurs affaires de crimes sexuels sur mineurs ont défrayé la chronique ces dernières années au Maroc, suscitant l'indignation des ONG qui dénoncent des condamnations jugées trop clémentes.

En 2013, la grâce royale accordée à un pédophile espagnol, Daniel Galvan, avait fait scandale et donné lieu à des manifestations à Casablanca et Rabat.


Aucun commentaire