Courrier du Rif

Plate-forme d'informations sur le Rif et l'Afrique du Nord

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

lundi 3 février 2020

L'hôpital que la Chine a construit en 10 jours pour traiter le coronavirus se met en marche

             

Le régime marocain a condamné des manifestants à de peines allant jusqu'à 20 ans de prison ferme pour avoir revendiqué entre autres des hôpitaux pour traiter le cancer. Une vieille revendication sociale datant de plusieurs décennies, mais qui n'a jamais été satisfaite. Cependant, ce n'est pas étrange pour un pays dont le chef se fait soigner à Paris. Pendant ce temps, la Chine a achevé en dix jours l'hôpital qu'elle s'apprêtait à construire dans la ville de Wuhan pour lutter contre le coronavirus. La maladie progresse dans différents pays du monde et hier dimanche, le premier décès en dehors du territoire chinois, où plus de 300 personnes sont déjà décédées, a été signalé aux Philippines, 


Le nouvel hôpital de Wuhan s'appelle Huoshenhan, qui signifie "Montagne du Dieu du Feu", et a commencé à fonctionner ce lundi. Il compte 1 000 lits et un effectif de 1 400 travailleurs.

Sur l'ensemble du personnel affecté à l'hôpital, 950 appartiennent à la Force conjointe de soutien logistique des forces armées. Les autres proviennent des universités de santé de l'armée, de la marine et de l'armée de l'air, qui ont été envoyées à Wuhan lorsque l'épidémie a explosé.

Parmi les agents de santé qui s'occuperont des malades, plusieurs ont une expérience dans la lutte contre le SARS et d'autres ont fait partie de la mission Ebola en Sierra Leone et au Liberia. En outre, 15 spécialistes se consacreront à la prévention de la contagion au sein de l'hôpital.

Selon les chiffres fournis par le gouvernement chinois, plus de 14 000 personnes ont été infectées par le coronavirus, dont 304 sont mortes.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages