Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

19 févr. 2020

Nasser Zefzafi et Nabil Ahamjik entament une grève de la faim dans une situation désastreuse et déplorable

Nabil Ahamjik et Nasser Zefzafi/ DR

Les prisonniers politiques Nasser Zefzafi et Nabil Ahamjik entament une grève de la faim ce mercredi, et sont dans un état de santé dégradé, ont alerté les familles de deux prisonniers.

Le père de Nasser et la mère de Nabil ont tenu un sit-in ce mercredi devant la prison de Ras El Ma où sont embastillés leurs fils.

Selon la même source, les deux détenus sont dans une situation désastreuse et déplorable, et ils recourent à la grève pour faire entendre leurs revendications et améliorer leurs conditions.

Parmi les revendications de Nasser et Nabil : 

• Ils exigent que tous les détenus du mouvement rifain dispersés dans diverses prisons soient regroupés à la prison de Selouane, car c'est l'établissement pénitentiaire le plus proche de leurs familles

• Ils exigent un traitement médical convenable et urgent à leur état de santé dégradé (Nasser : allergie et saignement de nez. Nabil : maux de tête, allergie et saignement)

• Ils exigent de bénéficier du droit de communiquer 30 minutes sur trois jours par semaine au lieu de 15 minutes sur 2 jours par semaine

• Ils exigent de bénéficier du droit de visite à des parents et amis comme le stipule la loi régissant les visites

• Ils exigent une amélioration des tarifs pratiqués dans l'épicerie de la prison et la levée d’interdiction sur la pâtisserie locale d'Al Hoceima ( Millefeuille, Boyo, galettes...)

• Ils exigent de bénéficier de la promenade le plus longtemps dans la journée (fermer les portes en permanence est difficile de profiter de l'air, ce qui affecte leur santé et les expose à des allergies)

• Ils exigent d'améliorer l'alimentation et la nutrition des prisonniers et de diversifier les repas qui leur sont servis

             




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages