Courrier du Rif

Plate-forme d'informations sur le Rif et l'Afrique du Nord

Breaking

Post Top Ad

Your Ad Spot

mardi 24 mars 2020

Coronavirus. «Vous les Rifains, vous n'êtes pas dignes de confiance (..) Que vous mangiez des pierres»

Capture vidéo
Il était en taxi afin d'effectuer un achat pour des veuves et des familles dans le besoin dans ces moments de crise du nouveau coronavirus. Preuve à l'appui, il présente l’attestation officielle délivrée pour les déplacements, et un document de Western Union qui démontre qu'il a reçu de l'argent comme aide financière pour ce but. 

Pourtant, selon les dires du jeune rifain dans sa vidéo live sur Facebook, cela ne lui pas épargné de subir un acte de racisme et une attitude de mépris à l'encontre des Rifains que l'on peut qualifier de coloniale. Le jeune homme précise qu'il s'est fait sortir de la voiture et a été abandonné dans la forêt, et avant de cela, les agents de la police marocains lui ont dit: "Que ces gens dans le besoin mangent les pierres, vous les Rifains, vous avez embêté le roi". Le jeune homme ajoute dans la vidéo qu'il a même contesté leur chef, et celui-ci lui a dit à son tour: "Vous les Rifains, vous n'êtes pas dignes de confiance".

                        
Du coup, ce dérapage raciste et diffamatoire de la part des policiers censés être protecteurs de la sécurité des personnes et des biens a poussé le jeune homme à faire la vidéo sur les réseaux sociaux pour exprimer son indignation.

Le défunt magazine en ligne Tabrat avait par exepmle fait la lumière sur cette haine vouée contre les Rifains. Les insultes, les offenses à la dignité des Rifains sont récurrentes et cela ne date pas d’aujourd’hui. Elles ne sont pas de simples bavures, elles sont volontaires, encouragées même, pire c’est un appel à la haine. Dans le Rif, les représentants du pouvoir central usent à volonté, de la violence de l’injure abjecte en uniforme, ce que les Rifains ne peuvent tolérer. Injurier un Rifain quelconque, c’est faire injure à tous les Rifains, c’est piétiner leur humanité.

Les agents de makhzen ont toujours fait preuve d’agression verbale à caractère raciste, et le pouvoir marocain n’est pas du tout crédible et n’inspire pas le moins du monde confiance à la population dont il est censé être le « protecteur ». Les auteurs de ces propos abjectes et racistes ne sont aucunement soumis à un contrôle, ni inquiétés.

Le policier marocain, censé être protecteur de la sécurité des personnes et des biens, ne connait pas ce que ça veut dire le respect des règles élémentaires de courtoisie, le civisme, la bienséance des attitudes vis- à-vis de la population rifaine, et illustre un problème qui ne peut être posé que par le fait colonial et par une entreprise coloniale, a conclu Tabrat.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages