Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

10 mars 2020

Le CNDH dit que l'activiste Imad El Attabi a été assassiné par "des fragments de balle"

Imad El Attabi au moment de son assassinat/DR
Imad El Attabi au moment de son assassinat/DR
Un rapport de l'organisme du régime marocain le Conseil national des droits de l'homme (CNDH), qui a été publié dimanche dernier, a indiqué que l'activiste rifain Imad El Attabi, décédé suite à une grave blessure à la tête lors des manifestations de 20 juillet 2017 à Al Hoceima, a été assassiné par "des fragments de balle".

Les observateurs ont considéré cette hypothèse comme douteuse. Khaled El Bekkari, un défenseur des droits humains, a déclaré au journal londonien Al-Quds Al-Arabi que c'est "un étrange récit qui justifie le meurtre du martyr, Imad El Attabi". El Bekkari a précisé que le rapport ne mentionne pas le seul témoin sur le meurtre d'Imad El Attabi, et qui a été arrêté et emprisonné plus tard.

El Bekkari a estimé qu'il est logiquement impossible d'approuver que la mort soit due à des fragments de balle destinée à la terre. Et pour démystifier les contradictions du régime, El Bekkari rappelle que "toutes les déclarations du ministre d'État Moustapha Ramid et du ministre de l'Intérieur avaient démenti l'utilisation des armes à feu par les forces publiques".

Pour rappel, le régime a tenté de camoufler la nouvelle de l'assassinat en 2017, une période de forte tension et d'indignation populaire, en emmenant le corps d'Imad à Casablanca et en refusant à la famille tout contact avec lui.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages