Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

8 mars 2020

Le réalisateur Nadir Bouhmouch surprend les représentants officiels à la fin de la 21è édition du Festival national du film de Tanger

DR
Le réalisateur Nadir Bouhmouch a confondu la présence d'officiels à la fin de la 21è édition du Festival national du film de Tanger, après avoir profité de la remise de mention spéciale, qui lui a été décernée par les membres du Jury dans la catégorie des longs-métrages documentaires pour son film "Amussu", pour exprimer sa solidarité avec les prisonniers poltiques du Rif, le journaliste Omar Radi et la population d'Imider.

Le réalisateur a déclaré lors de la cérémonie de remise de mention spéciale qu'il dédie cette reconnaissance à tous les prisonniers politiques au Maroc, en particulier aux détenus du mouvement du Rif, le journaliste Omar Radi, qui est poursuivi pour un tweet critiquant le juge qui a condamné les détenus du Rif et la population d'Imider.


Le geste de Nadir Bouhmouch a été salué et soutenu pleinement sur les réseaux sociaux. Ce n'est pas la première fois en effet que le réalisateur manifeste sa solidarité avec les détenus du Rif, en mai 2019, il s'est avancé sur la scène lors du Festival canadien Hot Docs de Toronto avec une affiche "FREE ALL HIRAK RIF POLITICAL PRISONERS" (l'image illustrant cet article).

Son film "Amussu" fait la lumière sur les habitants du village Amazigh d’Imider qui se lancent en 2011 dans une manifestation pacifique contre la plus grande mine d’argent d’Afrique. Sept ans plus tard, ils continuent de se battre en bloquant une canalisation d’eau afin d’empêcher que l’extraction minière ne siphonne la nappe phréatique, pollue l’eau potable et assèche leurs plantations. Des manifestants armés de leur seule créativité, dont les messages et les chants portent à travers les amandiers comme des prières dans le vent.

           


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages