Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

30 mars 2020

Les avocats du Maroc appellent à libérer les prisonniers politiques et à réduire la surpopulation carcérale

DR
Pour éviter l'exacerbation de la situation épidémiologique et protéger la vie et la sécurité des personnes, l'Association des barreaux d'avocats du Maroc a adressé une lettre au Ministre de la justice appelant à réduire la surpopulation carcérale et la libération de certaines catégories de détenus, comme les prisonniers du mouvement du Rif et d'autres mouvements de protestation au Maroc, et certains prisonniers de droit commun, comme les personnes âgées de plus de 60 ans, qui sont à 6 mois ou moins de l'achèvement de leur peine.

L'association a noté que la situation actuelle constitue une menace pour la vie des détenus et du personnel des établissements pénitentiaires à la fois, et une double peine, compte tenu en particulier des mesures limitées prises par la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) pour assurer la sécurité des détenus et de leur personnel.

L'association a appelé également à lancer une nouvelle voie de "réconciliation nationale" et à cesser tous les procès et les poursuites en cours contre les activistes des médias et des réseaux sociaux, les journalistes, les blogueurs, les écrivains d'opinion et tous les poursuivis pour des raisons politiques.

La même source a également exigé la libération des femmes, ayant de jeunes enfants pris en charge à l'extérieur de la prison.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages