Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

21 avr. 2020

48 heures avant le Ramadan, le Maroc refuse toujours d'autoriser ses citoyens bloqués à l'étranger à rentrer chez eux


En effet, presque tous les pays du monde rapatrient leurs citoyens bloqués à l'étranger en raison de la crise sanitaire. Le Maroc est presque la seule exception. Selon le chiffre officiel, 18 260 Marocains sont à l'étranger sans possibilité de rapatriement. Les portes sont fermées même à ceux qui se trouvent sur les frontières.

Les autorités ont refusé d'autoriser un couloir humanitaire pour les citoyens bloqués à Melilla. A Ceuta, 189 Marocains restent bloqués dans le pavillon de La Libertad, qui est également devenu une source de tension car il enregistre de fréquentes bagarres et des évasions de ceux qui n'admettent pas qu'ils doivent respecter le régime de confinement imposé dans toute l'Espagne. Certains sont des voyageurs transfrontaliers qui ont été attrapés par la fermeture de la frontière, d'autres sont des travailleurs qui sont passés dans la ville autonome pour gagner leur vie, d'autres encore sont des immigrants, indique le journal monarchiste ABC.

Le gouvernement marocain a pris la décision le 13 mars de fermer ses frontières et de suspendre tous les liens avec l'Espagne, la France et l'Algérie, ainsi que tous les vols internationaux jusqu'à nouvel ordre. Cette décision soudaine a touché plus de 18 000 Marocains - des touristes et des hommes d'affaires qui se rendaient à l'étranger au moment de la fermeture des frontières, indique Arab News qui rapporte que quelque 1 800 Marocains sont bloqués en Espagne et n'ont aucune possibilité de rentrer chez eux. 



Certains ont lancé en vain une campagne web pour que leur situation soit débloquée. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, plusieurs d'entre eux, hommes et femmes, ont appelé le Maroc à intervenir pour leur rapatriement, compte tenu notamment de l'état de santé des voyageurs parmi eux, de la situation financière des autres ou de la situation familiale qui ne permet pas aux parents âgés de rester seuls dans le pays.

48 heures avant le Ramadan, il semble que le régime refuse toujours d'autoriser ses citoyens bloqués à l'étranger à rentrer chez eux. 

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages