Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

28 avr. 2020

« C'est une autre Corée du Nord »: un projet de loi choque l'opinion publique au Maroc



Un projet de loi qui a été préparé en catimini, et dont le régime s'est evertué à garder ses modalités sous le sceau du secret, a scandalisé l'opinion publique et soulevé un tollé. 

Le projet de loi en question, dont le numéro 22.20, a été adopté depuis cinq semaines, le 19 mars 2020, mais le pouvoir ne voulait pas le rendre public. Des extraits du projet de loi ont été fuités sur les réseaux sociaux par le youtubeur Mustapha Swinga, ce qui a indigné l'opinion publique en raison de sa claire intention de bâillonner d'avantage les réseaux sociaux et de faire en sorte que les opinions des utilisateurs d'Internet soient criminalisées.



Le projet de loi a pour but par exemple d'interdire tout appel au boycott des marques, comme cela s'est produit en 2018, lors de boycott qui a ciblé plusieurs produits de grande consommation. La campagne, lancée sur les réseaux sociaux, avait visé l’eau minérale Sidi Ali, les produits laitiers du groupe Centrale-Danone et les stations-service Afriquia, accusés d’avoir augmenté leurs prix sans égard au pouvoir d’achat des consommateurs.

L'article 14 de ce projet de loi impose une «peine de 6 mois à 3 ans de prison» et une amende de 5 000 à 50 000 dirhams contre toute personne qui «appelle à boycotter certains produits, biens ou services ou y incite publiquement par le biais de réseaux sociaux ou réseaux de diffusion ouverts».

Les intenautes ont exprimé leur colère sous divers hashtags contre ce pseudo projet de loi.





Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages