Page Nav

HIDE

Grid

GRID_STYLE
FALSE

Classic Header

{fbt_classic_header}

Header Ad

latest

Des pays européens proposent au Maroc de l'aider à évacuer ses citoyens bloqués et abandonnés à l'étranger

Des Marocains bloqués à Ceuta/ Photo: El Faro de Ceuta Certains pays européens ont proposé au Maroc de l'aider à évacuer ses citoyen...

Des Marocains bloqués à Ceuta/ Photo: El Faro de Ceuta
Certains pays européens ont proposé au Maroc de l'aider à évacuer ses citoyens bloqués à l'étranger par le biais de les tester, d'aprés le journal "Al-Qods Al-Arabi" qui indique qu'il a été informé par des sources diplomatiques européennes que certaines capitales européennes ont proposé à Rabat d’effectuer des analyses médicales pour les Marocains bloqués, et ainsi rapatrier ceux qui ne sont pas infectés par le coronavirus au Maroc, de même, elles s’engagent à fournir des soins médicaux aux personnes infectées. 

Ces capitales ont fourni des soins médicaux à un certain nombre de patients bloqués et abandonnés par le Maroc, ajoute la même source, en estimant que l'État marocain semble vouloir trouver une solution à ce dossier en raison, d'une part, de la condamnation à l'intérieur du pays concernant la manière dont il traite ses citoyens bloqués, et la possibilité que le Maroc n'ait pas les moyens logistiques afin d'accueillir ses fils, comme d'autres pays, et, d'autre part, de la tension avec certains pays de l'UE comme les Pays-Bas et la Belgique.

Selon le chiffre officiel, 18 260 Marocains sont à l'étranger sans possibilité de rapatriement. Les portes sont fermées même à ceux qui se trouvent sur les frontières comme à Melilla ou à Ceuta. 

Le gouvernement marocain a pris la décision le 13 mars de fermer ses frontières et de suspendre tous les liens avec l'Espagne, la France et l'Algérie, ainsi que tous les vols internationaux jusqu'à nouvel ordre. Cette décision soudaine a touché plus de 18 000 Marocains - des touristes et des hommes d'affaires qui se rendaient à l'étranger au moment de la fermeture des frontières.

Contrairement à tous les pays du monde, le Maroc refuse d'autoriser ses citoyens bloqués à l'étranger à rentrer chez eux.