Page Nav

HIDE

Grid

GRID_STYLE
FALSE

Classic Header

{fbt_classic_header}

Header Ad

latest

Le ministre libyen de l'Intérieur fait un tweet en tifinagh pour répondre à l'ANL du maréchal Khalifa Haftar

Le porte-parole de l'ANL du maréchal Khalifa Haftar a posté une vidéo sur son compte Twitter, prétendant que des soldats turcs partic...


Le porte-parole de l'ANL du maréchal Khalifa Haftar a posté une vidéo sur son compte Twitter, prétendant que des soldats turcs participaient aux combats à côté du gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale, et dirigé par le Premier ministre Fayez al-Sarraj. La preuve ? Les soldats dans la vidéo parlaient... tamazight de Libye. 



Les dires du porte-parole de l'ANL ont déclenché une grande polémique en Libye, étant donné que celui-ci a fait preuve d'ignorance et d'incompétence en confondant la langue turque avec celle des Amazighs de Libye.

Du coup, le ministre de l'Intérieur du gouvernement d'union nationale (GNA) a répondu au porte-parole de l'ANL par un tweet en alphabet tifinagh qui est l'écriture utilisée par les Berbères en Afrique du Nord pour écrire leur langue. "Apparemment la prétendu «armée arabe libyenne», qui est un mélange de milices et de mercenaires, ne sait pas que l'ère du totalitarisme est révolue, et que les jeunes de la Libye de divers spectres et composantes de notre grande nation sont à la tête des premières lignes pour relever le projet de la tyrannie et de l'autocratie, et ils sont la véritable armée de Libye et la soupape de sa sécurité", a écrit le ministre de l'Intérieur du gouvernement d'union nationale (GNA) dans son tweet. 



Le maréchal Haftar soutenu par les Emirats arabes unis, l’Egypte et l’Arabie Saoudite tente d'assiéger la capitale Tripoli et la contrôler, où les habitants martèlent que Haftar, "c’est Khadafi, en pire" et craignent la destruction progressive de leur ville.

Dans la nuit du 13 au 14 avril, Haftar a lancé des attaques par des drones émiratis sur des villes amazighes en Libye faisant ainsi plusieurs victimes.