Page Nav

HIDE

Grid

GRID_STYLE
FALSE

Classic Header

{fbt_classic_header}

Header Ad

latest

Les origines coloniales du drapeau et l'hymne nationals marocains

DR Le drapeau marocain actuel est-il le drapeau national du pays ou le drapeau de la dynastie au pouvoir, celui des Alaouites ? Comment ...

DR
Le drapeau marocain actuel est-il le drapeau national du pays ou le drapeau de la dynastie au pouvoir, celui des Alaouites ? Comment ce drapeau a-t-il vu le jour et qui l'a conçu ?

Au fil du temps, différentes dynasties ont régné sur le Maroc, parfois en même temps. Chaque dynastie avait le pouvoir sur son propre territoire et était impliquée dans des guerres mutuelles. Les dynasties Idrisside, Almohade et Saadi sont des exemples de dynasties qui ont régné sur le Maroc et qui ont toutes eu leur propre drapeau.

Le drapeau de la dynastie alaouite a été entièrement rouge de 1666 à 1915. Le sultan alaouite Youssef a publié un décret le 17 novembre 1915 pour ajuster ce drapeau. Bien que ce décret indique que la décision de changer le drapeau est considérée comme une décision du Sultan, c'est en fait le résident général de France au Maroc - sous le protectorat français (1912-1956) - le général Hubert Lyautey qui a ordonné le changement par un décret légal.

Lyautey a tenu des réunions et a chargé Kaddour Benghabrit (ou Abdelkader Ben Ghabrit) de travailler sur les décrets du Sultan, et de mettre en place diverses nouvelles traditions et protocoles du Makhzen.


Deuxième à partir de la droite (dans le fauteuil) Général Hubert Lyautey, derrière lui (debout) Kaddour Benghabrit

Kaddour Benghabrit est né en 1868 à Sidi Bel Abbes en Algérie et est mort à Paris en 1954. Il était fonctionnaire algérien au Quai d'Orsay. Il a occupé différents postes au sein du cabinet du sultan Abdelafid Alaoui (1876-1937). Le sultan Youssef Alaoui (1881-1927) le nomma président du protocole de son palais royal. Benghabrit a travaillé pour un total de trois rois, de 1907 au milieu des années 1950. Il est resté fidèle aux instructions du "protecteur" français, à savoir créer et maintenir les traditions du Makhzen et la création d'une administration plus rigoureuse et moderne, plus organisée avec un caractère moderniste qui préserve les traditions ancestrales.

Benghabrit, commandé par Lyautey, a joué un rôle important dans l'adoption du drapeau marocain.

À l'origine entièrement rouge, un pentagramme vert a été ajouté à cet emblème historique de la dynastie alaouite depuis le XVIIe siècle au pouvoir, pour le distinguer des couleurs utilisées par la marine française. On dit que c'est Benghabrit qui a fait le choix de la couleur, elle a été inspiré par le mot Maroc et ses origines Marrakech. Il avait donc choisi la couleur rouge. Par ailleurs, on dit que la couleur verte de l'étoile fait référence aux palmiers verts de Marrakech. Et les cinq pointes de l'étoile, considérées par certains comme les cinq piliers de l'Islam.



La musique de l'hymne national marocain est une idée du général français Lyautey. Il a appelé à son bureau le capitaine Leo Morgan, chef de l'ensemble de musique militaire de la garde d'honneur pendant le protectorat français au Maroc, et lui a demandé de concevoir un hymne qui sera utilisé lors des événements nationaux. Le lendemain, Leo a fait jouer son groupe et ils ont commencé à jouer un morceau de musique qui deviendra un hymne national.

La musique de l'hymne national marocain est sortie sous le règne de Youssef Alaoui. C'était une mélodie sans paroles. C'était simplement un hommage au sultan royal, une mélodie sans paroles connue sous le nom d'hymne de Sharif. Pour honorer le compositeur de l'hymne, Leo Morgan, a été invité à une conversation avec le sultan.

Morgan a également été reçu par le roi Mohammed V après la fin de sa fonction de chef de la garde d'honneur. Au cours de cette rencontre, le roi a fait l'éloge de Morgan qui est rentré en France et a continué à visiter le Maroc en tant que touriste jusqu'à sa mort en 1984.

Le morceau de musique de Morgan a continué à être utilisé sans texte, il a été adopté par le palais comme hymne joué lors des événements nationaux et des visites royales.

De nombreuses tentatives ont été faites pour remplacer le morceau de Morgan par un morceau marocain, mais Hassan II a constamment refusé. Il a envoyé des félicitations à Morgan avant de décider d'ajouter un texte à la pièce musicale en 1969.

En 1969, le ministère marocain de la culture a annoncé un concours de poètes pour les paroles de l'hymne national. Le roi Hassan II a décidé de superviser personnellement les résultats du concours et il a choisi les paroles de l'hymne national pour un poème arabe écrit par Ali Squalli Houssaini (1932-2018). La raison initiale de l'ajout des paroles à l'hymne national a été la qualification du Maroc pour la Coupe du monde au Mexique en 1970.

Les paroles et la partition musicale ont été officiellement établies en 2005 sous le règne du roi Mohammed VI avec un article de loi.

Cet article a été publié initialement par Amazigh Informatie Centrum (Le Centre d'information amazigh)
L'article original en néerlandais