Page Nav

HIDE

Grid

GRID_STYLE
FALSE

Classic Header

{fbt_classic_header}

Header Ad

latest

Maroc. Parmi les 5.654 détenus libérés figurent 50 détenus salafistes, théoriciens et prêcheurs de la Salafiya Jihadiya

DR Le régime marocain a libéré ce dimanche 5.654 détenus «pour renforcer la protection des détenus dans les établissements pénitentiaire...

DR
Le régime marocain a libéré ce dimanche 5.654 détenus «pour renforcer la protection des détenus dans les établissements pénitentiaires», parmi eux 50 détenus salafistes, théoriciens et prêcheurs de la Salafiya Jihadiya qui avaient édicté des Fatwas légalisant des agressions et des attaques à mains armées, et qui ont été condamnés à de réclusion criminelle pour constitution d'une bande de malfaiteurs, vol qualifié, coups et blessures, kidnapping et séquestration.

Le site Yabiladi cite la Commission mixte de défense des détenus islamistes. «Parmi les graciés figurent notamment Bouchaib Guermaj et Khalid El Haddad, incarcérés depuis 2003».

En effet, Bouchaib Guermaj a été impliqué dans ce que l'on appelle le dossier de l'«émir de sang». Tnadis que Khalid Al Haddad alias «Abou Al Walid» a été impliqué dans des actes terroristes en rapport avec les attentats du 16 mai à Casablanca.

Pour rappel, aucun prisonnier politique ou d'opinion ne figure parmi les 5.654 détenus libérés hier dimanche. Et ce malgré les appels et les campagnes lancées récemment par les défenseurs des droits humains et les acteurs de la société civile.

La Haut-commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU Michelle Bachelet a appelé d'ailleurs, le 25 mars dernier, à la libération urgente notamment de détenus politiques à travers le monde pour éviter que la pandémie ne fasse des « ravages » en prison.