Page Nav

HIDE

Grid

GRID_STYLE
FALSE

Classic Header

{fbt_classic_header}

Header Ad

latest

Pour ce journaliste saoudien, l’économie du Maroc est axée sur le « tourisme sexuel »

DR Dans une vidéo intitulée « l'effondrement du tourisme dans les pays des Tarbouches », et postée sur sa chaîne YouTube, le journal...

DR
Dans une vidéo intitulée « l'effondrement du tourisme dans les pays des Tarbouches », et postée sur sa chaîne YouTube, le journaliste saoudien Fahd Al-Shamry a déclaré que l’économie du Maroc était axée sur le « tourisme sexuel », ce qui a provoqué une polémique au Maroc considérant ses propos comme une "injure délibérée".

Des professionnels des médias de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis poursuivent une campagne contre le Maroc, dans le cadre des tensions dans les relations diplomatiques, accompagnées d'un silence officiel concernant cette campagne, note le journal londonien Al-Quds al-Arabi



En effet, depuis 2016, les relations entre le régime policier marocain et les régimes totalitaires des Emirats arabes unis et de l'Arabie saoudite se détériorent lentement.

Le 15 avril de cette année, une attaque de grande envergure contre le Maroc et sa politique visant à juguler l'épidémie de Covid-19 a été lancée par des comptes Twitter et Facebook originaires des Emirats.

«Nous assistons-là à une campagne de diffamation sans précédent lancée pourtant par un pays supposé être un allié et un ami», a affirmé une source au ministère marocain des affaires étrangères aux médias marocains.

Déclarations virulentes contre les Pays-Bas et silence tonitruant à l'égard des monarchies du Golf

Si le régime marocain multiplie les déclarations virulentes à l'encontre des Pays-Bas et fustige un "opportunisme politique", en évoquant une attitude discriminatoire envers les Marocains détenteurs de la double nationalité dans les vols de rapatriement, de l'autre côté, il n'ose pas briser son silence assourdissant concernant les provocations des monarchies du Golf. Celles-ci possèdent en effet plusieurs propriétés comme les villas et les palais au Maroc. 

A rappeler que les accusations portées par le Maroc contre les Pays-Bas ont été démenties par plusieurs détenteurs de la double nationalité, et qui ont voyagé lors des vols de raptriement.




Pour plusieurs observateurs, le soutien d’Amsterdam au mouvement du Rif était la cause de la position du Maroc refusant de laisser les citoyens néerlandais rentrer chez eux.