Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

1 avr. 2020

Zeghanghane. Regulares N°5, monument historique lié à la résistance rifaine, la guerre civile espagnole et la guerre d'Algérie

La caserne Regulares Nª 5 à Zeghanghane

Dans le documentaire ci-plus-bas, M. YAZID DRIOUCH, chercheur en histoire et la Mémoire de Nador rappelle l’histoire et les moments forts de ce monument historique et les conditions d’implantation de la garnison militaire : REGULARES N° 5, située à Zeghanghane (7 KM de Nador) et qui fut fondée en 1910.

 Elle fut l’une des plus grandes garnisons dans le RIF, après celle de LARACHE

• Elle est liée à la résistance de CHERIF MOHAMED AMEZIANE contre les espagnols (elle fut son QG ) en 1909 - 1910 avant son retrait sur les bases de Ayt Saïd

• 1910, les espagnols ont construit cette garnison

• Elle fournissait un grand appui lors de la bataille d’ANOUAL, en 1921 fut le lieu de la bataille de Zeghanghane sous le commandement de LHAJ MOHAMED BOUHOUT, compagnon de route, et bras droit de MUHAND U ABDELKRIM dans la région, et a fini par la prise de cette garnison aux espagnoles

• En aout 1921, un mois plus tard, elle a été récupérée par les troupes espagnoles

• Pendant la GUERRE CIVILE ESPAGNOLE, les troupes coloniales, los «regulares», stationnés dans cette garnison, ont été le fer de lance de l'armée nationaliste sous le commandement de Franco, avec le colonel Mohamed Ameziane Belkacem Zehraoui , futur mérchal Mohamed Ameziane

• Cette garnison est tristement liée à l’enrôlement des enfants mineurs de la région : Tabour Lalla Yemma, les troupes espagnoles sous le commandement de Franco

1956 - 1962

C'est dans le Rif, que les nationalistes algériens, la grande partie des troupes de la wilaya 5 était stationnée, et ont implanté leurs bases d'instruction des troupes et cadres de la future Armée de libération nationale (ALN).

Il y avait plusieurs garnisons : Oujda, Berkane, Nador, Larache, Tétouan. Ces garnisons vont servir de bases-arrières à l’ALN algérienne pour lancer des attaques (La guérilla) contre l’armée française.

Sous le commandement de Chérif BELKACEM et le haut commandement de Abdelhafid BOUSSOUF alias « Si Mabrouk », fut le commandant de la garnison dans la province de Nador.

C’est à Zeghanhghane que fut fondé le noyau du renseignement militaire algérien appelé Le ministère de l'Armement et des Liaisons générales (MALG).

Cette garnison accueillait l’école de formation des médecins militaires sous le commandement de Ahmed Mohamed Amine Benaissa. 800 médecins militaires algériens ont été formés dans cette école et 42 médecins angolais.

1957. La création de la ligne Morice et la ligne de Challe, une ligne de défense armée constituée pendant la guerre d'Algérie, pour asphyxier la résistance algérienne, en l’empêchant d’être ravitaillée de l’intérieur, car plusieurs cargos transportant les armes, venaient de l’Egypte :

• Dina qui a débarqué à Ixef n Cebda (Ras el ma) prés de Nador, le 22 mars 1955, chargé de 21 tonnes d’armes, et grandement contribué à faire basculer le rapport de forces en faveur des résistants algériens au détriment des militaires français avait été affrété à partir du Caire par Mohamed miss n Abdelkrim El khattabi et Ben Bella

• Farouk

• Had assaid

• Fakhr al arab

• Missr

• Bulgarie

• etc

20 avril 1957, a eu lieu la bataille de Ifellaoucène à Tlemcen, les troupes de l’A.L.N qui ont mené cette bataille, provenaient de la garnison de Zeghanghan « regulares N° 5 ». C’est dans cette garnison qu’elle fut planifiée dans cette caserne

Approvisionnement en armements et des munitions, un soutien logistique, et la bienveillance de Hassan II

11 habitants de zeghanghan se sont s’engagé en tant que volontaires dans l'ALN et ont participé à cette bataille.

Traduction de Rachid Oufkir 

Le documentaire: 

      




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages