Page Nav

HIDE

Grid

GRID_STYLE
FALSE

Classic Header

{fbt_classic_header}

Header Ad

latest

Maroc. Un vieillard de 95 ans aurait été agressé par des agents de pouvoir pour avoir demandé de la nourriture

DR Un vieillard âgé de 95 ans aurait subi des violences physiques de la part d'un caïd et des mokhaznis ce matin à Settat, selon plu...

DR
Un vieillard âgé de 95 ans aurait subi des violences physiques de la part d'un caïd et des mokhaznis ce matin à Settat, selon plusieurs publications sur Facebook.




L'homme âgé dont le nom est Mohamed Rafiq aurait été frappé par le caïd et les mokhaznis parce qu'il s'est rendu à la commune pour demander de la nourriture. Il ne savait pas que sa demande serait accueillie par des violences physiques.

L'Association marocaine de défense des droits humaines (AMDH) a réclamé à cet égard l'ouverture d'une enquête complète et approfondie sur l'agression contre le vieillard. La même source a déclaré qu'elle a suivi "avec grande colère les images de l'agression barbare et cruelle".




La paupérisation a fait sortir, hier lundi, des dizaines d'habitants dans plusieurs régions au Maroc, notamment dans les régions de Midelt, El Kelaâ des Sraghna, Khemisset, Safi et Azilal dans la rue. Ces manifestations en pleine pandémie de Covid-19 ont été organisées pour protester contre le fait que certains groupes ne bénéficient pas d'aides financières allouées aux personnes touchées par la pandémie de Covid-19. Principalement ceux qui ont perdu leur travail en raison de l'application des lois sur l'état d'urgence sanitaire.




Dans la soirée de dimanche dernier, une personne dans la quarantaine est décédée dans la région d'El Kelaâ des Sraghna, alors qu'il attendait de bénéficier d'aides. Un communiqué de l'Association marocaine des droits de l'homme (AMDH)  a révélé que la victime dont le nom est El Attar Houssein, est décédée le dimanche 17 mai 2020 après être restée stationnée toute la journée devant le siège d'une caïdat dans la région pour demander d'aides allouées aux aux familles pauvres.

Des vidéos circulent également sur les réseaux sociaux, et dans lesquelles des pauvres sont invités à crier "vive le roi" pour obtenir un colis alimentaire.