Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

15 mai 2020

Un consul marocain aurait qualifié l'Algérie de « pays ennemi »

         

L’Algérie a annoncé jeudi 14 mai avoir convoqué l’ambassadeur du Maroc après une polémique déclenchée par la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo dans laquelle un consul aurait qualifié le pays d’« ennemi » lors d’une rencontre avec des ressortissants marocains. Les relations entre les régimes politiques d'Alger et de Rabat sont très délicates à cause du conflit du Sahara occidental et la frontière commune est fermée depuis 1994.

Le ministre des affaires étrangères algérien Sabri Boukadoum a convoqué le diplomate mercredi pour « le confronter aux propos du consul général du Maroc à Oran lors d’un échange avec des citoyens marocains », selon le ministère.

« Si elle venait à être établie », la qualification de l’Algérie comme un « pays ennemi » par le consul est une violation grave des us et coutumes diplomatiques », ajoute le ministère dans un communiqué relayé via l’agence APS. Alger appelle « les autorités marocaines à prendre les mesures appropriées pour éviter toute répercussion de cet incident sur les relations bilatérales », conclut le communiqué.

Une vidéo massivement partagée ces derniers jours montre le consul du Maroc à Oran en train de parler à des Marocains qui protestent contre les difficultés pour rentrer dans leur pays, alors que la pandémie de coronavirus a entraîné une fermeture soudaine des frontières mi-mars. Le diplomate tente d’expliquer les difficultés rencontrées dans leur rapatriement, et on l’entend dire : « Nous sommes dans un pays ennemi, je vous le dis franchement. »

Pour le Maroc c'est une vidéo « truquée »

L’ambassade du Maroc à Alger a réagi, mercredi 13 mai, dans une déclaration faite au média financé par le palais royal Le360, le représentant marocain a soutenu que la vidéo est « truquée ».  « La vidéo a fait l’objet d’un montage pour faire tenir à notre diplomate des propos qu’il n’a proférés à aucun moment», a indiqué une source autorisée à l’ambassade du royaume chérifien à Alger. 

Avec AFP

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages