Les derniers articles

Post Top Ad

Your Ad Spot

15 mai 2020

Un femme bloquée à Melilla retrouvée morte la nuit dernière

Foto: El Faro de Ceuta
Une femme de 34 ans, bloquée à Melilla en raison de la fermeture des frontières par le régime marocain, a été retrouvée morte la nuit dernière dans le centre d'accueil temporaire pour les sans-abri. Le corps sans vie a été retrouvé dans la douche. La cause du décès est inconnue, et un juge a ordonné une autopsie, indique les médias locaux.

Selon les sources du centre, les faits se sont produits quelques minutes avant la rupture du jeûne, le jeudi 14 mai, lorsque tous ceux qui sont accueillis se préparaient à manger à la fin de la journée du Ramadan, ont remarqué l'absence de la femme. En la recherchant, elle a été retrouvée inconsciente dans l'une des douches.

L'option retenue est celle d'une crise cardiaque, mais afin de connaître la cause exacte du décès, puisqu'elle saignait du nez et des oreilles, des tests médico-légaux seront effectués pour déterminer s'il s'agit du résultat d'une chute ou d'un coup intentionnel, précise El Faro de Ceuta.

La jeune femme est née en 1986 et a travaillé comme domestique dans une maison de Melilla jusqu'à ce qu'elle en soit expulsée il y a dix jours après avoir dénoncé les propriétaires de la maison.

Lorsqu'elle a erré dans les rues sans domicile, une patrouille de la Garde civile l'a recueillie et l'a emmenée au centre d'accueil temporaire pour les sans-abri, où ces dernières semaines des femmes ont également commencé à être accueillies. 

Il aura fallu une victime pour l'ouverture des fronières

Après la mort de la citoyenne marocaine blouqée à Melilla, le régime a autorisé le retour des personnes bloquées dans cette ville ce vendredi, visiblement pour éviter les protestations.  

Les personne bloquées à Melilla ont publié un communiqué fermement formulée contre les autorités marocaines les accusant de négligence, indique le magazine en ligne Alif Post.

La nouvelle de la mort d'une Marocaine hier soir a provoqué un état de protestation et de condamnation parmi les Marocains bloqués dans le monde entier, en particulier dans la ville de Melilla, où certains ont menacé de faire une grève de la faim et d'autres formes de protestations violentes, ajoute la même source.

Post Top Ad

Your Ad Spot

Pages