Page Nav

HIDE

Grid

GRID_STYLE
FALSE

Classic Header

{fbt_classic_header}

Header Ad

latest

Patrick Balkany pourrait retourner en prison après avoir dansé, disent les avocats

Patrick Balkany à la fête de la musique à Levallois-Perret, ce dimanche soir. L'homme politique en disgrâce Patrick Balkany - dont l...

Patrick Balkany pourrait retourner en prison après avoir dansé, disent les avocats
Patrick Balkany à la fête de la musique à Levallois-Perret, ce dimanche soir.
L'homme politique en disgrâce Patrick Balkany - dont les avocats ont persuadé un juge au début de l'année qu'il était trop malade pour purger une peine de cinq ans de prison pour blanchiment d'argent et fraude fiscale - a été aperçu en train de danser dans la rue sans masque dans la banlieue chic de Paris dont il est toujours le maire.

L'ailier droit de 71 ans, un ami proche de l'ancien président Nicolas Sarkozy, a attisé la fureur sur les réseaux sociaux en publiant une vidéo de lui faisant la fête dans un pull rose et des chaussures blanches sur Instagram.



Le quotidien régional français La Dépêche cite des avocats qui estiment que Patrick Balkany pourrait retourner en prison après avoir été filmé entrain de danser en pleine forme.

Il faut croire, en le regardant se déhancher ce dimanche soir dans sa ville, que Patrick Balkany va mieux, et que son état de santé lui permet peut-être à nouveau de purger sa peine de cinq ans de prison derrière les barreaux. 

Pénaliste de renom, Me Jacques Levy a affirmé ainsi au quotidien régional français que "sa prestation à l'occasion de la Fête de la musique peut directement reconduire Patrick Balkany derrière les barreaux. Ce qu'il a fait est très maladroit", ajoute l'avocat. "Le procureur pourrait solliciter une nouvelle expertise médicale à la lueur des vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux et réclamer, le cas échéant, le retour de M. Balkany en prison. En agissant ainsi, Patrick Balkany se comporte comme s'il était encore au-dessus des lois, invulnérable. La justice pourrait ne pas apprécier", conclut Jacques Lévy.

Fête de la musique: pas la peine de porter les masques.

La distanciation sociale et les masques de protection ont été largement abandonnés alors que des milliers de Français ont dansé et fait la fête jusqu'à lundi, lors de la première grande fête depuis le confinement.


Le Festival de musique annuel de la mi-été amène généralement des millions de personnes dans les rues du pays pour des concerts improvisés dans les cafés et aux coins des rues qui durent jusque tard dans la nuit.

Et malgré les mesures d'urgence qui interdisent les rassemblements de plus de 10 personnes, des milliers de personnes se sont rassemblées dans les quartiers branchés du Canal Saint Martin et du Marais à Paris en fin de dimanche pour danser et chanter avec des groupes et des DJ.

Même les fortes averses n'ont pas pu refroidir les esprits, et peu de gens, à part ceux qui servent des saucisses épicées de merguez sur les étals des rues, ont pris la peine de porter des masques.